le monde d'Yggdrasil Index du Forum
 
 
 
le monde d'Yggdrasil Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les livres de Needa, Tome I
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le monde d'Yggdrasil Index du Forum -> Zone RP -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:17 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Le prologue

PREMIERE PARTIE


Il est dit dans les écrits que le Dieu des dieux, Zeus, créa l’univers il y a de cela plusieurs centaines de billions d’années. Mais la tâche était trop lourde pour une seule personne. C’est alors que les dix créateurs furent créés de sa main. Ils façonnèrent l’univers à la façon de leur maître. Ils créèrent finalement la vie, quant tout fut achevé. Le premier peuple de l'histoire naquit. Nul ne connaîtra jamais leur véritable nom, car ils ont toujours été appelé les « Anciens ».

Peu de choses sera connu sur leur vécu, mais on sait que leur ère fut très longue, emplit de bonheur et de paix. Ils étaient un peuple sage, l’exemple parfait d’une totale harmonie avec la nature. Jamais ils ne firent quoique se soit contre elle. Ils la respectaient. Leurs mondes étaient d’une beauté qui restera à jamais inégalée. A cette époque, l'univers était parfait. Malheureusement, cette perfection allait être détruite.

Le peuple des Anciens disparut, anéantit par un mal qui restera à jamais inconnu de l’univers, même de Zeus en personne. Il y eut une terrible guerre, des batailles horribles. L’univers, comme il était connu, disparut dans les ruines des Anciens. Le mal ne refit plus jamais surface.

Il y eut une chose que les créateurs ne s’attendirent sûrement pas, la vie réapparut dans l’univers, et de nouvelles races firent leur apparition. L’ère nouvelle arriva, celle qui demeure encore aujourd’hui, celle appelée le « Nouveau Monde ». Bientôt, l’univers retrouva son éclat grâce à ses très nombreux habitants. Les galaxies abondèrent de vie. L’évolution des peuples fut rapide, et ce fut très rapidement que les armées et les empires apparurent. Une race vint à dominer les autres, les Eldars. Ils faisaient partis de la même famille que la race elfique, la plus sage de toute, mais n’étaient pas des leurs. Les Eldars formèrent un empire si puissant, que tous les autres s’agenouillèrent devant lui. Ils contrôlaient tous les marchés, commerciaux, militaires et autres, etc. L’univers leur appartenait. Cependant, bien qu’ils se considéraient comme l’égal des dieux, ayant du dédain et du mépris pour tout ce qui n’était pas Eldar, ils n’étaient mauvais, mais par leur faite, des milliards d’innocents allaient périr dans d’atroces souffrances, une guerre sans précédant était sur le point d’éclater…

Lorsque l’empire Eldar était à son apogée, que sa puissance était infinie, qu’il se ferma à l’univers entier, se coupant complètement des autres peuples, ne voulant plus rien avoir à faire avec eux. Les Eldars s’enfermèrent dans leurs mondes, afin d’y vivre de plaisir charnel, de breuvage et de fête. Pendant plusieurs années, ils ne firent que cela. C’est dans cette ambiance malsaine que les sentiments Eldars allait créés un démon. Dans le néant, Slaanesh, le prince du Chaos, émergea. Il forma une armée de créatures maléfiques, mais terriblement puissantes :les Orcs.

La première guerre contre le mal avait commencé...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:17 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:17 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Le prologue

DEUXIEME PARTIE


Pour la première fois depuis la création, l’univers tout entier faillit être détruit. La première guerre contre le mal impliqua tous les êtres vivants. C’est à partir d’elle que la chronologie de l’univers débuta. L’an 1 restera à jamais marqué dans les esprits et dans l’histoire pour avoir vu les premiers et les plus grands héros qui ont vécu, mais également pour les premiers pas de la Guilde des maîtres, une organisation qui deviendra la protectrice de l’univers. Tout commença par la guerre entre les Orcs et les Eldars.

A cause des nombreuses années festives, les Eldars ne purent se défendre face à la furie des Orcs. La guerre fut expéditive, le démon Slaanesh ne laissant pas la moindre chance à son ennemi. L’empire Eldar s’effondra pour ne jamais se relever. Il y eut des survivants, mais ils s’enfuirent dans les mystérieuses galaxies du Sud pour avoir une chance de survivre. La rumeur arriva dans l’oreille des autres peuples, mais personne ne crut à un danger imminent. Seul un dénommé Nevius, le premier elfe déchu de l’histoire, ancien général des armées Eldars du temps de la gloire de leur empire, savait. Il réunit une armée fidèle et tenta de faire face à la puissance des Orcs, mais ce fut peine perdue. Ils se firent tous massacrés au cours d’une bataille sanglante. Nevius fut annoncé mort. Les autres ne comprirent que trop tard leur erreur. Slaanesh n’avait absolument pas l’intention de s’arrêter à la destruction de l’empire Eldar, mais il voulait régner sur l’univers entier. Le seul problème était le nombre insuffisant de ses Orcs. C’est à cet instant qu’apparut pour la première fois l’ennemi, qui restera le plus redoutable de l’histoire, des peuples libres :Shyria, la déesse du mal, venue du néant pour apporter le néant.

Par sa puissance incommensurable et sa sorcellerie sans limite, elle créa l’armée la plus puissante de toute l’histoire de l’univers ;l’armée du mal était née. Shyria fit alliance avec Slannesh en lui apportant l’aide nécessaire. Bientôt, pratiquement toutes les galaxies étaient en guerre. Des milliards et des milliards d’innocents périrent, ainsi qu’un nombre incalculable de peuples disparurent, mais certains résistèrent. Le roi des elfes, Tartian, mena une guerre acharnée, pleine de bravoure et de courage, contre le mal. Grâce à sa seule puissance, son peuple survécut. C’est dans ces heures sombres qu’un événement inattendu survint. Alors que Slaanesh voulait régner sur l’univers, Shyria voulait le détruire. Elle avait dévoilé ses véritables intentions. Depuis le début, elle avait utilisé le prince du Chaos pour parvenir à ses fins. Elle trahit Slaanesh, qui fut emprisonné avec ses légions Orcs dans la dimension du Chaos. A présent, ce fut bel et bien la déesse du mal qui mena la guerre. Ses légions devinrent encore plus puissantes ;elles ravagèrent tout sur leur passage. Plus personne ne pouvait s’opposer à la suprématie du mal…

Mais c’est à cet instant précis, lorsqu’il n’y avait plus de raison d’espérer que l’espoir revint. Une organisation secrète, composée de grands guerriers, sortit de l’ombre pour venir en aide à l’univers. La Guilde des maîtres intervint, menée par celui qui restera à jamais comme le plus grand maître de tous les temps, Bugen Hagen, un nom qui demeurera à jamais dans l’histoire. La guerre n’était en rien terminée, et une nouvelle, sans précédant, vit le jour. La gigantesque armée de la Guilde des maîtres affronta le mal de front. Shyria ne s’attendait pas à ce retournement de situation, et ses légions furent toutes balayées par l’incroyable puissance de son nouvel ennemi. De nombreux mondes furent sauvés, ainsi que de nombreux peuples. Beaucoup se rallièrent à la Guilde des maîtres dans cette croisade destructrice à travers l’univers, traquant le mal dans chaque recoin de galaxie. Lors d’une bataille titanesque, la déesse du mal en personne fut blessée lors d’un duel contre le grand maître Bugen Hagen. Malheureusement, ce dernier, bien qu’ayant fait preuve d’un courage exceptionnel pour avoir osé affronté Shyria, sombra dans un coma profond, à la limite de la mort. La déesse du mal avait été la plus forte, même si elle fut sérieusement touchée lors de cet affrontement. Les armées de la Guilde des maîtres battirent en retraite, tout comme celle du mal. Il y eut une petite pause, afin que les deux camps reprennent des forces avant la dernière ligne droite menant à la fin de la guerre.

Une constatation très grave fut établit pour les armées de la Guilde des maîtres :elles avaient énormément perdu en puissance, mais surtout en nombre, tandis que les légions du mal ne cessaient d’accroître leur pouvoir. Bugen Hagen étant dans le coma, il fallait décider à sa place. Les décisions qui suivirent furent certainement les plus importantes qu’il n’y ait eu, car elles allaient influer directement sur le sort de l’univers, la moindre erreur pouvant le mener à sa perte. Après quelques jours de pourparlers, la décision fut prise :Shyria devait être affrontée une nouvelle fois en personne. Ils savaient que si ils la tuaient, la guerre serait remportée. Malheureusement, il n’y avait personne s’assez puissant pour l’accomplissement de cette mission. Enfin, c’est ce que tout le monde croyait…

Les bras droits directs de Bugen Hagen se proposèrent pour tuer la déesse. Ils étaient au nombre de cinq, les guerriers les plus puissants de la Guilde des maîtres après le grand maître lui-même. Yoda, Vegeta, Carot, Biggoron et Shorin étaient le nom des guerriers. Maintenant, il fallait trouver une solution pour augmenter leur nombre, car les armées de la Guilde prévoyaient une attaque massive et totale sur l’ennemi. Des alliés inespérés vinrent leur prêter main forte :l’armée de Nasgaroth, la capitale de l’Enfer, mené par le roi Neden, et celle d’Alcania, la capitale du Paradis, mené par le roi Galcian. Les deux rois respectifs se détestaient cordialement, mais cette fois-ci, ils n’avaient pas le choix, ils devaient combattre ensemble. Les deux armées amenèrent une nouvelle force dans le cœur de tous. Une furie démente envahit l’esprit de chaque soldat. Ils étaient prêts pour l’ultime bataille, celle qui déciderait du sort de chacun.

Le jour J, les soldats du bien se tenaient fièrement devant le mal, sans trembler d’un cil. C’est dans un élan de folie qu’ils se lancèrent sur l’ennemi, n’écoutant que leur courage, affrontant la mort de face. C’est dans un fracas d’apocalypse, dans cette ambiance de chaos et de destruction, que débuta l’ultime bataille de cette guerre. Elle fut terrible, une violence atteignant son paroxysme. Le sol devint sang, et des corps tombaient chaque seconde. Les armées de la Guilde des maîtres luttaient tant bien que mal, mais l’ennemi demeurait comme invincible. Petit à petit, le mal prit le dessus, et bientôt, il allait mettre fin à cette bataille. Nevius devint un héros. Tout le monde le croyait mort dans la bataille contre Slaanesh et ses Orcs, et bien qu’il avait été laissé pour mort, il avait survécu. Plus personne n’avait entendu parler de lui, car il s’était mis en tête de retrouver les survivants Eldars pour prendre part à la guerre. Personne ne l’attendait, et pourtant il arriva, au devant d’une très grande armée, celle que formait les derniers Eldars. Il était redevenu le grand général de l’empire Eldar d’autrefois. Sans eux, tout aurait été perdu. Cette intervention obligea le mal à déployer tous ses soldats sur le champs de bataille. L’occasion d’affronter Shyria s’ouvrit aux cinq guerriers.

Ils portaient sur leurs épaules le dernier espoir de chaque être, de chaque peuple, de l’univers…de la vie. Ils dévoilèrent chacun une puissance monstrueuse, dépassant l’entendement et la raison. C’est ainsi que Yoda, Vegeta, Carot, Biggoron et Shorin devinrent des légendes. Ils affrontèrent Shyria. Les puissances qui émanèrent du duel furent telles, que l’univers entier put les sentir. Sur le champs de bataille, malgré l’intervention providentielle de Nevius et des Eldars, le mal ne pouvait être vaincu par la force, seul la mort de sa déesse pouvait tout changer. Malheureusement, le pire arriva :les cinq guerriers furent mis à terre. Shyria était bien trop puissante. Mais dans ce malheur, la dernière chance ce montra à eux. Ils avaient trouvé la technique pour en venir à bout, mais pour la réaliser, il leur fallait du temps, car ils devaient réunir toute leur puissance. Une héroïne allait sauver la vie. Sagachi, la générale des soldats de la Guilde des maîtres, se sacrifia pour permettre à ses amis d’anéantir le mal. Lorsqu’elle fut mis à terre, les cinq guerriers réalisèrent leur technique. Ils réunirent tous la totalité de leur puissance dans une boule d’énergie gigantesque. Shyria ne put résister…La déesse du mal fut vaincu, emportant dans sa destruction, toutes ses légions, qui disparurent avec elle.

La guerre était enfin terminée…L’univers était sauvé…Le bien redevint le maître absolu de l’univers.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:30 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

La chute de l'Enfer et le Paradis, les époques oubliées

LES ORIGINES DE NEEDA


Dans les royaumes de l'Enfer et du Paradis il y avait eu plusieurs guerres, mais à chaque fois, les armées de Nasgaroth et d'Alcania étaient les plus fortes. Neden et Galcian menaient des soldats qu'ils avaient eux-mêmes formés, et c'est ce qui faisait leur force au combat. Les murs des deux villes étaient impénétrables. Contre toute attente, le danger allait venir de l'interieur en la personne de Dark. Le drame eut lieu à la dix-septième ères, l'année du chaos selon le calendrier de l'univers.

Il était le soldat le plus fidèle de Neden, le chef de la garde impériale, les plus puissants soldats de Nasgaroth. Son père n'était autre que l'ancien général des armées du royaume, un grand ami du roi, malheureusement décédé pendant la première guerre contre le mal. Dark avait eu la chance et le privilège d'être enseigné personnellement par le roi, qui lui avait tout appris. C'est sans surprise qu'il suivit les traces de son père en devenant le plus puissant soldat de Nasgaroth. Mais une chose les différenciait, le caractère. Dark était beaucoup plus violent, et ses idées tout le contraire de son père. Elles étaient noires, presque dangereuses. D'ailleurs, Neden fut plusieurs fois prévenu par des fidèles, que Dark n'était pas une personne de confiance. Le roi n'écouta personne à ce sujet, se refusant de croire quoi que se soit de mauvais sur lui. Il aurait pourtant dû les écouter...

Neden ne se douta donc pas que Dark complotait dans son dos. En secret, il avait réussi à réunir une armée de confiance, comprenant des soldats de Nasgaroth, qui s'étaient fait complètement manipulés par lui. Sa grande réputation en était pour beaucoup. En effet, Dark avait toujours été très apprécié, peut-être même plus que le roi, grâce à ses talents de combattant et ses exploits sur les champs de batailles. Sans lui, Nasgaroth serait déjà tombée maintes fois à l'ennemi. Cependant, Dark ne voulait agir, car il craignait Neden, et savait que s'il agissait maintenant, il perdrait la bataille, le roi étant toujours sur ses gardes, malgré sa confiance. Un évênement allait grandement l'aider.

A la première année de la dix-septième ères, le fils du roi naquît...Il s'appelait Needa. Neden, fou d'amour pour lui, délaissa son rôle pour sa vie de famille. Inconsciant, voir naïf, il donna les reines à Dark, qui voyait là l'occasion de mettre en pratique son plan. Pendant quelques temps, il agissait toujours en secret, car il devait finaliser ses projets, couvrir ses arrières. Il attendit encore un an, année durant laquelle vint au monde le deuxième fils du roi :Taro. Quelques jours après cet évênement, Dark se décida d'agir.

Attaquant de l'intérieur, les infidèles ne firent qu'une bouchée des véritables soldats du royaume, qui n'avaient jamais été préparés à cela. Malgré tout, ils luttaient corps et âme pour leur roi, lui qui avait toujours été dévoué pour son peuple. Neden se rendit compte de son erreur, mais aussi de sa stupidité à l'égard de Dark. Il en rageait. Avant toute chose, il décida de mettre ses fils en sécurité en faisant appel à d'anciens alliés et amis. Il savait que Dark voulait anéantir la lignée royale et qu'il ferait tout pour y parvenir. Neden n'avait d'autre choix que de séparer les deux frères. Il confia Needa à Vegeta, et Taro à Bugen Hagen en personne, le chef de la Guilde des Maîtres.

Alors que la guerre civile battait son plein, le pire arriva :Neden fut tué en traître par Dark, après avoir tenté de protéger sa femme, la reine Elayia, qui périt après la mort de son mari. Apprenant cela, l'armée de Nasgaroth, en deuil, cessa de lutter, et les infidèles prirent définitivement le pouvoir. La plupart fut mis en esclavage, au service du nouveau régime mis en place. La tyrannie de Dark commença.

Une fois au pouvoir, il instaura de nouvelles lois, qui changea le peuple en esclave. Dark se tourna alors vers le Paradis, lui qui avait combattu ses soldats durant les guerres divines. Galcian n'était au courant de ce qui se tramait en Enfer, l'information ne s'étant propagée assez rapidement. Il ne put se défendre, lorsque Dark attaqua Alcania de front avec le gros de son armée. Ce fut un véritable massacre et nombreux furent les victimes de la capitale. Galcian périt également, de la main de Dark. Heureusement pour le roi, il avait réussi à sauver son fils, étant né en même temps que Needa. Il s'appelait Ryo Minamoto. Il fut emmené au quartier général de la Guilde des Maîtres, afin d'être protégé et élevé suite à la mort de son père.

Dark voulait simplement se venger, mais non prendre le Paradis, car il détestait cet endroit. Il laissa Alcania en ruines, retournant sur Nasgaroth, pour régner avec terreur sur les habitants. A cause de cela, deux des plus grands alliés de la Guilde des Maîtres étaient tombés, et un royaume du mal naquît, celui de Dark.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:31 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :La génèse de Needa

LES FILS DE L'ENFER


Needa Shaw était l’opposé de Ryo Minamoto. Dans les écrits, l’un était surnommé l’ « Elu Noir », l’autre, l’ « Elu Blanc ». Needa était le fils du roi Neden et la reine Elayia de Nasgaroth, la capitale de l’Enfer. Un an après sa naissance, il eut un frère, Taro Misaki, mais de sombres événements firent éclater toute la famille royale. Le plus fidèle soldat, Dark, trahit l’ordre royal. Il mena une guerre civile, au cours de laquelle le roi et la reine périrent. Heureusement, peu avant ce moment, par précaution, Needa et Taro avaient été mis en sécurité. Etant allié de la Guilde des maîtres, Neden confia ses enfants à Bugen Hagen. Le grand maître confia Needa au prince Vegeta. L’apprentissage au combat qui s’ensuivit durant de très longues années, à travers l’univers, fut sans doute l’entraînement le plus terrible et dur qu’un être eut à supporter. Ce fut sans doute pour cette raison que Needa, devenu adulte, possédait un caractère insupportable. Il était un être arrogant, colérique, ne montrant jamais ses sentiments. Il était à l’image de son maître. Ensemble, ils parcoururent des endroits inexplorés de l’univers, et Needa devint le disciple à posséder la plus grande connaissance. De tous, il eut certainement l’apprentissage le plus long, car après un rituel ancestral mélangeant son sang et celui de Vegeta, Needa devint le dernier Sayien de sang royal, l’héritier du trône de ce peuple. Après ce passage de sa vie, il fut envoyé dans les sphères célestes pour y recevoir l’enseignement de Zeus, le Créateur, en personne. Il y resta des années et des années. Une fois de retour des sphères célestes, la dernière étape de son apprentissage se termina dans la dimension des Anciens, au temple des Anciens. Ce lieu était inaccessible à tous, seul Bugen Hagen pouvait donner la permission de passage. L’esprit des Anciens y résidait. Needa fut le seul à avoir ce privilège. Nul ne sait ce qu’il se passa, mais à son retour, il était marqué de la cicatrice d’Hannon, celui qui, autrefois, était le chef des Anciens. Needa était devenu le dernier de ce peuple. Son apprentissage était maintenant terminé. Il possédait maintenant une connaissance sans égale, ainsi qu’une puissance destructrice. A cette époque, il faisait certainement partie des meilleurs guerriers de la Guilde des maîtres. Il devint un disciple, et débuta sa carrière.

Taro était le frère de Needa Shaw, fils du roi et de la reine de Nasgaroth. Malheureusement, à la suite de la trahison de Dark et de la mort de ses parents, il ne le connut. Les enfants furent séparés très vite, chacun connaissant un destin très différent de l’autre. De tous les disciples, Taro fut le seul de toute l’histoire de la Guilde des maîtres à être enseigné par le grand maître, Bugen Hahen, en personne. Il se chargea de faire de son élève le plus grand disciple qu’il n’y ait jamais eu. Sa puissance était telle qu’elle surpassait pratiquement tous les maîtres de l’époque. Il était le guerrier parfait, sans peur et sans reproche. Bugen Hagen le considéra comme son propre fils. Lorsqu’il fut envoyé hors de la Guilde des maîtres, sur les champs de bataille, il dévoila des dons de combattants extraordinaires. Aucun ennemi ne pouvait lui faire face. Dans chaque guerre où il était envoyé, il faisait triompher le bien. Il mena bientôt les troupes d’élites de la Guilde des maîtres, allant jusqu’à les former. Il était certainement la plus grande fierté de Bugen Hagen, mais également de toute l’organisation. Il n’y avait pas meilleur représentant de la Guilde des maîtres dans l’univers. Il était son bras droit. Tous l’aimaient et le respectaient, et ses ennemis le craignaient et le haïssaient. Il incarnait la peur auprès du mal, et l’espoir auprès du bien. Son nom était devenu légende…



MISDERY, LE PREMIER CHEVALIER DE L'APOCALYPSE


Les premières années de la dix-huitième ères furent marquées par l’arrivé dans l’univers d’un nouvel ennemi, plus terrifiant et plus puissant de ce qui avait précédé. Il sera connu sous le nom de Misdery, le premier chevalier de l’apocalypse, celui qui créa les quatre autres chevaliers.

Tout commença sur la planète Amarane, la capitale de la galaxie d’Amarante, un grand roi, mort durant la première guerre contre le mal, quand le légendaire Taro, le plus grand disciple de la Guilde des maîtres, fut envoyé par Bugen Hagen en mission. Il devait régler le conflit. Toutefois, la planète étant très éloignée des bases de la Guilde des maîtres, les informations n’étaient pas sûres. En effet, lorsque Taro arriva, il se retrouva mêlé à une grande guerre. Elle opposait les troupes de la Guilde des maîtres à une grande sorcière, la plus puissante de l’époque :Enya. Elle menait une armée composée de sombres créatures, rendues plus fortes par la magie. C’est pour cela que les troupes de la Guilde des maîtres perdaient cette guerre. Immédiatement, Taro prit le commandement. La guerre changea.

Les légions d’Enya durent battre en retraite dans de nombreuses batailles. Cependant, la magie de la sorcière semblait infinie, et à chaque fois, elle rendait ses guerriers encore plus puissants que précédemment. Mais Enya ne se doutait également pas que Taro puisse avoir une telle force. Il était le partisan des victoires de son armée. Bien que les ennemis étaient redoutables, comparés à sa puissance, ils ne valaient rien. Enya le comprit que trop tard. Au cours d’une bataille où les deux armées entières se faisaient face, Taro affronta la sorcière. A l’instant où elle devait périr de la main de son adversaire, Enya lui lança un sort redoutable. Elle fut la seule survivante de son armée, et put ainsi fuir la bataille, se terrant dans les profondeurs d’Amarane, blessée.

Taro, suite au sort d’Enya, fut séparé en deux entités, le bien et le mal. Il ne perdit en rien sa puissance, mais maintenant, il avait affaire à un ennemi tout aussi fort que lui. Son côté maléfique se fit appeler…Misdery. Seul, il ne pouvait rien faire, alors il décida de retrouver Enya. Pendant un certain temps, où les troupes de la Guilde des maîtres avaient pris possession de la planète, les deux ennemis disparurent de toute vision. Misdery avait finalement retrouvé Enya avant de conclure une alliance avec elle. Ils quittèrent la planète et se rendirent en Enfer. Les deux êtres fusionnèrent leur pouvoir un bref instant pour créer une armée titanesque et très puissante. Ensemble, ils bâtirent un grand royaume, et Misdery s’auto proclama : chevalier de l’apocalypse. Il ne s’arrêta pas là. Au fil du temps, Enya était devenu l’amante de ce dernier, tombée éperdument amoureuse. L’amour la rendit aveugle, l’empêchant de voir que Misdery ne faisait que l’utiliser. Elle n’était qu’un pion pour lui. Elle le comprit le jour où les quatre chevaliers de l’apocalypse naquirent de sa sorcellerie, devenue infiniment puissante grâce à la force de Misdery. Enya fut trahie par celui qu’elle aimait. Misdery envoya ses nouveaux lieutenants, les quatre chevaliers de l’apocalypse, pour la tuer. Ils lui tendirent un piège, puis la laissèrent pour morte, croyant l’avoir achevé. Malheureusement pour eux, elle réussit miraculeusement à survivre grâce à ses pouvoirs. Elle trouva refuge dans les régions volcanique, en Enfer, un endroit immense et dangereux, n’appartenant à personne. On ne la vit plus jamais…

Au royaume de Nasgaroth, Dark eut vent de ce qui se tramait en Enfer. Ayant eu connaissance de l’histoire, il sut alors que Misdery, mais également Taro, les deux étant à la base une seule personne, était le fils de son ancien roi, Neden, et donc un héritier du trône de Nasgaroth. Dark savait pertinemment que si jamais le chevalier de l’apocalyspe l’apprenait, il aurait eu un ennemi très puissant. Il décida donc d’aller à la rencontre de Misdery. Il resta quelques jours dans son royaume, et au final, une alliance fut conclue entre eux. A ce moment précis de l’époque, l’Enfer entière appartenait à Dark, aucune autre armée ne pouvait l’inquiéter grâce à l’alliance avec Misdery.

Le chevalier de l’apocalypse n’avait qu’une idée en tête, vaincre son opposé, Taro. Il quitta son royaume, le laissant aux mains de ses lieutenants, les quatre chevaliers de l’apocalypse, et parti avec ses légions, gigantesques en nombre. Il revint sur la planète Amarane…La guerre avec les troupes de la Guilde des maîtres reprit son cours. Cette fois-ci, Taro et ses soldats ne purent rien faire. Ils furent écrasés dans chaque bataille, la puissance des ennemis bien trop grande pour eux. Il leur fallait des renforts, et au plus vite. Taro envoya un éclaireur quérir de l’aide auprès de Bugen Hagen. La mission serait longue, et en attendant les renforts, il fallait se battre. Les batailles se succédèrent les unes après les autres, et à chaque fois, les troupes de la Guildes des maîtres battirent en retraite. Ils furent bientôt acculé dans leur base principale. Lorsque l’ennemi vint sur eux, une grande bataille eut lieu. Elle fut terrible et très violente. Pour la première fois de sa vie, Taro fut vaincu en combat. Misdery était le plus fort. Il fit sombrer son adversaire dans un coma très profond, qui ne dut son salut qu’à l’intervention providentielle des renforts de la Guilde des maîtres. En très grand nombre, ils repoussèrent l’ennemi, qui bâtit en retraite. Un jeune guerrier les menait, un disciple du nom de Needa, l’ancien et l’unique élève du grand maître Vegeta. Il s’était immédiatement attaqué à Misdery après sa venue sur le champs de bataille, et ce dernier, exténué par le combat qu’il avait livré contre Taro, reçu une correction incroyable. Il fut sauvé par ses troupes, lors de la retraite. Taro reprit ses esprits quelques jours plus tard, à la base mère des troupes de la Guilde des maîtres. Il devait se reposer, car il restait encore très touché par l’affrontement contre Misdery. Il apprit qu’un certain Needa avait pris sa place au commandement de l’armée. Il traquait l’ennemi dans chaque recoin du monde. Les deux guerriers furent amenés à se rencontrer, et quand ce fut le cas, cela se passa très mal. Taro ne supportait le mauvais caractère de Needa, de même que ses mauvaises manières. Ils étaient sans cesse en conflit et ne se doutaient absolument pas qu’ils étaient frères. Taro ne voulait pas laisser le commandement à une tête brûlée comme Needa, mais il n’avait pas le choix, ses blessures n’étant toujours pas guéries. De son côté, Misdery reprenait des forces en se reposant. Il n’avait qu’une chose en tête, se venger de l’humiliation que lui avait infligée Needa. Il le maudissait au plus haut point. Sa haine envers lui était immense.

La guerre approchait de sa fin. Needa, traquant sans relâche l’ennemi sur Amarane, se fit tendre un piège. Toutes ses troupes périrent, sauf lui, mais il était en piteux état. Misdery avait mené cette embuscade. Il affronta Needa au cours d’un combat. Ce dernier se prit la plus grosse correction de sa vie. Malgré la puissance mise dans ses coups, Misdery ne comprenait pas pourquoi il n’arrivait à mettre Needa hors de combat, sans cesse, ce dernier se relevait. Taro, guéri de ses blessures, vint le sauver avec des troupes de la Guilde des maîtres. Il fut amené à la base mère pour être soigné. Durant la croisade de Needa, Taro avait reçu une lettre de la part de Bugen Hagen, lui expliquant qu’ils étaient frères. Bien que le choc fut très dur, il l’accepta. Quand Taro l’annonça à Needa, ce dernier ne montra aucun sentiment à l'égard de son frère, ce qui l’attrista au plus profond de son être, lui qui était heureux de rencontrer enfin un membre de sa famille.

Par des éclaireurs, Taro apprit que Misdery se préparait à une attaque totale sur la base mère, afin de remporter cette guerre. Il reprit le commandement de l’armée, Needa ne pouvant plus l’assurer, car il était très blessé. La grande bataille entre les légions de Misdery et les troupes de la Guilde des maîtres débuta. Taro décida d’en finir une bonne fois pour toute avec son côté maléfique. Il affronta Misdery pour la deuxième fois. Cependant, le premier chevalier de l’apocalypse avait bien changé depuis sa naissance, suite au sort de la sorcière Enya, et à présent, il possédait une puissance dépassant celle de son adversaire, et de très loin. Bien que Taro luttait avec courage, il fut mis à terre. Mais à cet instant précis, alors que Misdery déclencha sa plus puissante attaque pour l’achever, Needa apparut. Il se mit devant Taro pour le protéger, se sacrifiant pour son petit frère. Par ce geste, il dévoila tout ses sentiments à son égard. Needa se retrouva à la limite de la mort. Voyant cela, Taro déchaîna sa fureur sur Misdery. Il réalisa une technique apprise auprès de Bugen Hagen, durant son enseignement, interdite d’utilisation par son maître, car elle était plus que dangereuse pour celui qui l’utilisait. Il entra directement dans le corps de Misdery, le tuant de l’intérieur en le faisant exploser. Malheureusement, il ne survécut pas à cette explosion. Les deux entités avaient disparu. Les troupes de la Guilde des maîtres finirent par détruire l’ennemi, mettant fin à la guerre.

Needa avait finalement survécu. Il fut rapatrié au quartier général de la Guilde des maîtres. A la suite d’un entretien avec Bugen Hagen, qui ne lui avait toujours pas dévoilé ses origines, il apprit que le grand maître avait l’intention de faire renaître Taro. Au sein de l’organisation, des chercheurs possédaient un échantillon de l’ADN de cet être. Needa était farouchement contre, mais Bugen Hagen lui expliqua que la Guilde des maîtres ne pouvait se passer de pareilles combattants, car le mal se faisait de plus en plus puissant…Il en valait de la sauvegarde de l’univers. Bien qu’il resta contre cette idée, il ne pouvait rien changer.

Pour Dark, la guerre sur la planète Amarane l’avait finalement grandement arrangé. A présent que Misdery n’était plus, il n’avait plus aucune crainte le concernant, qu’un jour il se retourne contre lui. Il pouvait jouir pleinement de l’alliance avec le royaume des quatre chevaliers de l’apocalypse, et en toute sécurité, car ces derniers ne risqueraient jamais une guerre contre son armée. Dans sa joie, il oublia un nom…Needa, le dernier fils de l’Enfer.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:31 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :La guerre Sainte

Au cours de la dix-neuvième ère, un événement de grande importance allait chambouler les sphères célestes. Considérés comme des êtres divins, les Saints, les habitants des sphères célestes, allaient se livrer une guerre impitoyable sur une petite planète appelée la "Terre, devenant par la suite une des plus célèbres de l'univers tant son futur sera riche en rebondissements.

Zeus, le Dieu des dieux, le Créateur de l'univers, celui qui créa les dix autres, avait également créé, par la suite, un monde divin appelé "Olympe. Il avait fait bâtir ce lieu pour ses enfants, qui par leur origine, devinrent des dieux. Depuis l'Olympe, ils régnèrent sur les sphères célestes, chacun ayant son secteur à contrôler. En cadeau, leur père, Zeus, leur offrit une petite planète, la Terre, tant sa beauté était grande. Ils se la partagèrent. La déesse Athéna eut la surface de la Terre, certainement l'endroit le plus beau de cette planète. Cela fit beaucoup de jaloux...dont Poséidon, le dieu des océans. Envieux des prérogatives d’Athéna, il entreprit de conquérir la Surface.

Dans son royaume sous-marin, il rassembla de nombreux guerriers puissants, les Mariners, et leur fit forger des armures de combat composées d’orichalque et nommées Ecailles. Les sept plus puissants guerriers furent nommés Généraux, et conduisirent les batailles à la Surface. La puissance des armées de Poséidon, amplifiée par les Ecailles indestructibles, vint facilement à bout des combattants au service d’Athéna. Poséidon construisit alors au milieu de l’océan atlantique une puissante forteresse, qu'il nomma "Atlantis", aussi grande qu’un continent, et totalement imprenable. De là, ses guerriers purent mener des raids encore plus meurtriers. Rien ne semblait pouvoir arrêter l’invasion du dieu des Océans.

Bientôt, il ne resta plus pour résister que des adolescents, tous les adultes ayant péri sous les coups des Mariners. Afin de leur donner une chance dans les durs combats qu’ils devaient mener, Athéna décida de leur fournir des Armures. Elle fit alors appel aux alchimistes du continent de Mû, un peuple très avancé dans le domaine de l’astronomie et de la forge, fervent adorateur d’Athéna. Il fut donc créé quatre-vingt-huit Armures, sur le modèle des constellations du ciel. Faites d’orichalque, de gammanium et de poussière d’étoiles, ces armures étaient vivantes, car imprégnées de la volonté divine, et furent structurées en ordre selon leur puissance : douze armures d’Or, vingt-quatre armures d’Argent, quarante-huit armures de Bronze et quatre armures de nature inconnue. Pour chaque armure fut fabriquée une urne de conservation, qui accélérait ses capacités d’auto régénération. Une armure fut également forgée pour Athéna, qu’elle utiliserait en lieu et place de sa Kamui, tout comme Poséidon portait des écailles et non son habit divin. Un guerrier endossant l’armure correspondant à sa constellation protectrice devenait ainsi un Chevalier d’Athéna. Et bien que la déesse leur ait interdit de se servir d’armes autres que celles de leurs armures, les Chevaliers
renversèrent le cours de la guerre et mirent en déroute les armées de Mariners.

Dans cette guerre apocalyptique, un disciple de la Guilde des maîtres, formé comme Chevalier par son maître, allait surgir de l'ombre pour faire enfin connaître son nom de tous. Benji Shinamori, alors jeune combattant, fut le coeur des Chevaliers d'Athéna. Son dévouement envers la déesse était sans limite, et grâce à lui, il put faire des miracles sur les champs de batailles. Son maître, Shorin, un grand Chevalier, autre que son statut de grand maître, était un des généraux d'Athéna. Alors que la guerre devenait de plus en plus violente et sanguinaire, Athéna proposa à Poséidon de signer un traité de paix, mais le dieu des océans ignora son geste et décida de se retrancher à Atlantis avec le reste de ses Mariners. De là, il provoqua séismes et inondations, et des populations entières furent décimées de par le monde.

Toutes ces morts inutiles provoquèrent la colère d’Athéna : elle décida d’envoyer huit de ses meilleurs Chevaliers à Atlantis. Benji ne fut pas envoyé, car Shorin, connaissant le danger, pensait que son élève n'y survivrai pas. En le privant de cette mission, il voulut le protéger. Après de durs combats, ces Chevaliers parvinrent à vaincre les Mariners et détruire la forteresse de Poséidon, qui fut engloutie. Le combat contre le dieu lui-même fut terrible. Les huits Chevaliers n'étaient pas assez forts pour vaincre Poséidon, d'une puissance inconmensurable. Benji Shinamori entra dans la légende. Bien qu'il n'avait pas été envoyé en mission par la déesse Athéna, il lui désobéit, se rendant à Atlantis. Son intervention donna la victoire aux siens. Il sauva les huits chevaliers, dont son maître, en ayant le courage d'affronter Poséidon seul, les autres guerriers n'étant plus en état de se battre. Alors au seuil de la mort, Benji dévoila ses véritables pouvoirs, ceux de ses origines...ceux d'un bersekers d'Arès. Une furie incontrôlable l'envahit, et un miracle se produisit...il rivalisa avec le dieu en personne, ce qu'aucun mortel ne pouvait faire. Ce fut certainement le plus grand acte de toute l'histoire des Saints. Shorin, profitant que Poséidon se battait avec son élève, et voyant ce dernier prendre le dessus sur Benji, infligea un coup fatal au dieu, suite à une tehnique des plus redoutables, que seuls un guerrier Saint très puissant peut réussir. Poséidon fut vaincu. La guerre était terminée.

Athéna enferma l’âme de Poséidon dans une urne scellée qu’elle confia à un petit groupe de Chevaliers. Ceux-ci allèrent cacher l’urne près du pôle nord. Benji Shinamori, devenu maintenant un véritable héros, quitta la Terre avec son maître, Shorin, afin de reprendre du service auprès de la Guilde des maîtres.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:31 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :Le fléau

Après la terrible guerre Sainte, qui vit se déchaîner les guerriers des sphères célestes, il y eut quelques années de paix absolue, sans qu’aucune guerre ne vienne ébranler l’univers. Ce fut le seul moment de la sorte de toute l’histoire, où aucun conflit n’eut lieu. Malheureusement, c’était le calme avant la tempête, car un fléau allait emporter l’univers dans une vague de haine et de violence sans précédant. Ce fut l’époque où un guerrier, seul, déclara la guerre à la Guilde des maîtres tout entière. D’ailleurs, il fut enseigné comme disciple au sein de cette organisation et son nom était connu partout…Needa...

Tout commença le jour où Bugen Hagen décida de reprendre Nasgaroth, afin de libérer le peuple de son vieil ami, le roi Neden, de la tyrannie du traître Dark. Cependant, il ne voulait pas d’une grande guerre, car l’armée de l’ennemi était très puissante, et envoyer les troupes de la Guilde des maîtres auraient conduit à cela. Il réunit le grand conseil pour proposer une idée, et après de grandes discussions, elle fut acceptée. Needa dû effectuer cette mission, seul.

En effet, le disciple n’avait aucune connaissance de ses origines, qui jamais ne lui avaient été révélées, mais Bugen Hagen décida qu’il était grand temps pour lui qu’il aille à la rencontre de son destin. Il pensait également que le peuple reconnaîtrait l’héritier du trône, et qu’il l’aiderait dans sa quête. Bugen Hagen possédait des sources fiables dans les murs même de Nasgaroth, et grâce à ces dernières, Needa put entrer en secret dans le royaume, sans qu’aucun garde ne le vit.

Une fois à l’intérieur de Nasgaroth, Needa tenta de réunir le plus de monde à sa cause. Il voulait tenter un coup d’état par une guerre civile. Plus les jours passèrent, et plus les partisans arrivèrent. Bientôt, le peuple tout entier suivait Needa. Une rumeur circulait sur le fait qu’il soit l’hériter du trône, le fils de Neden, et les habitants de Nasgaroth prirent soin de ne rien divulguer à leur nouveau chef, car les sources leur avaient interdit de dire quoi que se soit. Malheureusement, tout ne se passa pas comme espéré. Il y eut un traître parmi eux, un fidèle de Dark. Il s’empressa de tout lui rapporter. La première réaction du tyran fut la peur du retour de l’héritier du trône. Lors de la mort de Taro et de Misdery, qui était à la base une seule entité, le deuxième fils de Neden, il pensait la lignée royale détruite, étant donné qu’il n’avait jamais reçu de nouvelles concernant Needa. Il le crut mort ou perdu quelque part dans l’univers. Il s’était trompé. Aussitôt informé, Dark organisa une descente de l’armée dans les quartiers du peuple. Il y eut beaucoup de morts, et Needa fut fait prisonnier, puis condamné à être exécuté. En prison, il subit une torture sadique, des plus douloureuses, et cela jusqu’au jour de son exécution. La Guilde des maîtres avait été informé par ses sources, et Bugen Hagen fit envoyer ses troupes, mais le temps qu'elles arrivèrent, il serait trop tard…

Le jour venu, les gardes de Dark l’amenèrent hors du royaume, devant les murailles, où dessus, les habitants avaient tous été obligés d’y être, car le tyran voulait qu’ils assistent à l’exécution de celui qu’ils considéraient comme leur sauveur. Contre toute attente, Dark avait organisé un combat à mort entre lui et Needa. Nul ne sait ce qui lui passa par la tête, mais cette décision allait être la plus grande erreur de sa vie. Peut-être son côté de guerrier prit-il le dessus sur les autres ?Personne ne le saura jamais…

Needa n’était pas au meilleur de sa forme, les tortures incessantes avaient en avaient eu raison. Dès le début du combat, ce fut sans surprise que Dark domina son adversaire. Il déchaîna toute sa puissance et sa force dans ses attaques. Tous assistèrent à un véritable massacre. Needa, avec l’énergie qui lui restait, se défendit tant bien que mal, mais il ne pouvait contenir la fureur de Dark, motivé par l’envie de tuer son dernier ennemi, le seul pouvant lui enlever le pouvoir. Cependant, plus le combat durait, et plus le tyran semblait ne pas arriver à mettre à terre son adversaire, et la surprise s’empara de lui quant Needa parvint à le blesser d’une attaque terrible, qui réunit toute sa force dans son poing. Toutefois, cette technique lui ôta toute énergie, et lorsque Dark retrouva tous ses esprits, il était fou de rage. Il déclencha sa plus puissante attaque, qui eut raison de Needa. Mais ce dernier, bien que baignant dans un véritable bain de sang, était encore en vie, à la plus grande stupeur de son adversaire. Dark commit alors l’irréparable. Alors que son ennemi était à sa merci, attendant sa propre mort, il se pencha vers lui, puis lui révéla toutes ses origines, lui expliquant comment il avait tué son père et sa mère, par pur sadisme. L’erreur vint au moment où il lui révéla qu’il avait été également responsable de la mort de son frère, Taro, en ayant aidé Misdery. A cet instant précis, tout ce qui avait de plus mauvais en Needa refit surface, ses origines révélées, ses véritables pouvoirs, ceux provenant des entrailles de l’Enfer, les plus noirs et mauvais qui soient, furent libérés. L’héritier du trône laissa alors exploser une rage et une haine qui n’eut d’égal dans l’univers que celle des bersekers d’Arès. Dark était perdu. Il n’eut pas le temps de contempler son échec, car Needa l’acheva très vite, son adversaire étant bien trop faible à présent. Voyant cela, les gardes de Dark s’enfuirent du royaume pour ne jamais y revenir. Plus personne n’entendit parler d’eux, certainement tués lors du passage de la barrière de coraux. Needa laissa ensuite Nasgaroth sans roi, abandonnant son peuple. Heureusement pour eux, les troupes de la Guilde des maîtres arrivèrent peu de temps après, et s’emparèrent du royaume, afin de protéger les habitants, en attendant la venue du roi.

A cause de Dark, Needa était devenu un être terriblement mauvais. Il ne voulait plus que détruire et tuer. Ainsi, il entreprit la destruction de plus d’une centaine de galaxie, grâce à ses pouvoirs devenus gigantesques et sans limite. Il agit de la sorte pour envoyer un message à la Guilde des maîtres. Bugen Hagen ne savait que faire, il se sentait responsable du sort de Needa. Il envoya bien des troupes pour l’arrêter, mais il était introuvable. Jamais il ne se serait douté que Needa avait comme principal objectif l’attaque de la Guilde des maîtres. Dans de nombreux mondes il se rendit, afin d’éliminer tous les disciples qui se trouvaient sur son chemin. Par sa faute, plus de la moitié d’entre eux périrent de sa main, mais également de nombreux maîtres. Utilisant toutes ses connaissances, Needa entreprit le plus fou de ses objectifs. Il parvint dans les sphères divines, celles où habitent les dieux de l’univers. Il détruisit plusieurs sphères, prenant les divinités à dépourvus. Son plus terrible geste fut la destruction de la chambre des dix, composés des dix dieux élémentaires de l’univers. Aucun ne fut de taille à résister à sa puissance démoniaque. Jusqu’alors, aucun mortel ne s’était levé contre des dieux, il fut le premier à en tuer. Bugen Hagen n’avait plus le choix maintenant, il décréta que Needa, l’ancien disciple de la Guilde des maîtres, était perdu. Il ordonna sa mise à mort. Un guerrier se porta volontaire de cette périlleuse mission : Vegeta, l’ancien maître de Needa.

Le prince des Sayiens retrouva son ancien disciple, sur une planète désertique de la galaxie d’Androa, au nord de l’univers. Vegeta et Needa combattirent dans un duel à mort, qui marquera l’histoire par une violence inimaginable. Le maître et l’élève déployèrent leurs plus puissantes techniques pour venir à bout de leur adversaire. La planète elle-même faillit ne pas supporter le choc, car le combat faisait dégager une énergie incroyable. Alors que Needa prenait le dessus sur le duel, Vegeta dût puiser au fond de son être pour trouver la force nécessaire pour remporter finalement l’affrontement. Il dût atteindre le niveau absolu du Sayien. Sa puissance surpassa alors nettement celle de Needa. A présent, Vegeta tenait la vie de son élève entre ses mains. Il avait eu pour ordre de le tuer, mais un miracle se produisit. Au seuil de la mort, Needa redevint celui qu’il avait été, sa défaite lui ayant rendu sa bonté. Vegeta ne put se résoudre à poursuivre la mission, il ne pouvait tuer celui qu’il considérait au fond de lui comme son fils. Il lui épargna finalement la vie. Il décida alors de reprendre son enseignement avec son élève à zéro, de tout recommencer.

Vegeta et Needa disparurent ensuite pendant de très longues années. Plus personne n’eut de nouvelles d’eux pendant les millénaires qui suivirent.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:32 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :La fin de l'ère Needa

Après le combat, durant lequel Vegeta laissa la vie sauve à son ancien élève, il avait décider de tout reprendre à zéro avec Needa, et depuis, pendant de nombreux millénaires, ils avaient complètement disparu de le surface de l’univers. En réalité, ils étaient partis dans les mystérieuses galaxies du Sud, le seul endroit que la Guilde des maîtres ne peut surveiller, à cause de son immensité. Ils furent les premiers et les seuls à avoir visité toutes les planètes de cette région. Ils ne révéleront jamais rien sur leur voyage, mais cela changea Needa.

Lorsqu’ils quittèrent les galaxies du Sud pour revenir en quelque sorte dans le royaume des vivants, le maître et l’élève se séparèrent, Vegeta revenant à la Guilde des maîtres, et Needa, ayant pris un immense goût pour les voyages, continua sa route de son côté. Cependant, même si ce dernier aurait voulu suivre son maître, il ne l'aurait pu.

En effet, il avait été banni à jamais de la Guilde des maîtres, pour ses actes passés. Tous ses anciens amis et alliés lui avaient tourné le dos, à juste cause, et Needa le savait pertinemment. Seul son ancien maître lui était resté fidèle, mais pour ses obligations au sein de la Guilde, ils ne purent rester ensemble. Needa prit alors un tout autre chemin, celui d'un voyageur.

Pour empêcher une pareille catastrophe de se reproduire, Needa avait détruit tous les pouvoirs qui étaient en lui, ne comptant dorénavant plus que sur les arts martiaux pour se défendre. C'est à cette époque que son nom allait être oublié. Needa partira aux confints de l'univers, pour y visiter ses moindres recoins, afin d'y découvrir tous ses secrets. C'est d'ailleurs en cette période de voyages et d'aventures, qu'il rencontrera celui qui deviendra son meilleur ami, Grevis, avec qui il s'enrôlera comme mercenaire et vivra les aventures les plus incroyables de sa vie.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:32 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :La naissance des Rebels

L'HISTOIRE DES SAYIENS


Parmi toutes les races et les peuples vivants dans l’univers, celui des Sayiens est certainement un des plus puissants qui soit, un des rares à avoir échappé à la première guerre contre le mal. Depuis la nuit des temps, les Sayiens sont une race guerrière, conquérante. Gouverné depuis toujours par le même roi, Vegeta 1er, ils lui sont entièrement dévoués, malgré la tyrannie qu’il exerce sur son peuple. Leur galaxie est gigantesque, et les Sayiens en contrôle la moitié, car l’autre partie appartient au peuple des Jedis, une grande et puissante race, serviteurs de la paix. Cependant, les Sayiens ne tuèrent jamais d’innocents dans leur conquête, seulement des militaires, et ne faisaient subir en aucune manière un mauvais traitement sur les habitants.

Vegeta 1er était un être vil et cruel, ayant de sombres ambitions, voulant faire de son peuple, celui régnant dans la totalité de l’univers. Lorsque son fils, qu’il nomma de son prénom, naquit, il devint complètement fou. Sentant l’immense puissance qui se dégageait du prince, bien plus grande que la sienne, il voyait en lui, l’être qui allait pouvoir concrétiser son rêve de conquête. Dès ça plus tendre enfance, le roi confia Vegeta au Sayien le plus fidèle et le plus puissant, le général des armées, Baddack, l’être le plus respecté de son peuple. Il était un maître en combat, doté d’une grande sagesse, mais aussi d’une grande bonté et générosité, des qualités rares chez les Sayiens. Il prit alors le prince Vegeta sous son aile, lui enseignant tout son savoir et sa connaissance. Cet enseignement allait le changer à jamais. Alors qu’il était prédit à un destin de conquérant aux côtés de son père, un avenir qui aurait fait de lui un être sombre et mauvais, Baddack lui fit emprunter un tout autre chemin. Avec son enseignement, le prince Vegeta était devenu, bien que possédant une fierté sans égale, bon, mais surtout très intelligent. Arrivé à maturité, il comprit très vite quel genre de personne était son père, et découvrit les mauvaises intentions à son égard. De plus en plus souvent, ils étaient en conflits, jusqu’au jour où tout bascula…

Lors d’un mauvais traitement sur un soldat Sayien, Vegeta s’interposa. Il y eut une terrible dispute entre le prince et le roi, qui se termina en règlement de compte. Pour la première de l’histoire de ce peuple, un être osa se lever contre Vegeta 1er. Au terme du combat, Vegeta était en position de porter le coup fatal contre son père, mais la personne à laquelle il s’attendait le moins, allait l’en empêcher. Baddack s’interposa. Vegeta se sentit comme trahi par son maître, qu’il considérait comme son véritable père. Il jeta un regard à son maître, qui l’attrista au plus haut point, puis il partit, quittant la galaxie. Son destin fera de lui un héros, grande légende de l’univers et grand maître de la Guilde des maîtres.

Après le départ de son fils, Vegeta 1er devint encore plus mauvais, mais surtout plus puissant. Son rêve brisé, il était au fond de lui fou de rage et de colère. Baddack aperçut ce changement soudain, et au fil du temps, le doute s’installa en lui, puis la certitude. Lui qui ne voulait qu’aucun crime ne soit commis, il aurait dû laisser le fils achever le père. Maintenant, son erreur allait coûter cher. Il se maudit pour cela. Il assista impuissant aux nouvelles conquêtes du roi, en massacrant toutes les forces armées qui s’opposaient au régime Sayien. Baddack voulait intervenir, mais il ne savait pas comment faire, et qui plus est, il craignait la colère du roi. Un événement dramatique allait tout lui faire oublier.

Lors d’une conquête d’une planète, après que l’armée ait été éliminée, Vegeta 1er ordonna l’exécution de tous les habitants, femmes et enfants compris. Baddack ne pouvait laisser passer cela, et sans hésiter, il se dressa contre son peuple, devant les habitants, pour les protéger. Les Sayiens ne savaient comment réagir. Ils ne firent rien par respect pour leur général. Le roi décida de s’en charger personnellement. La trahison de son soldat le plus fidèle ne lui fit rien, car après celle de son fils, plus rien ne l’aurait étonné. Malheureusement, Baddack était nettement moins puissant que Vegeta 1er. Néanmoins, le roi ne le tua pas, alors qu’il en avait l’occasion. Il le fit amener sur Saya, appelée autrefois la « planète des exilés ». C’était en ce lieu que Vegeta 1er avait banni d’anciens Sayiens pour diverses raisons, pour la plupart, à cause de leur faiblesse. Baddack avait sombré dans un coma, et lorsqu’il reprit conscience, il constata peu de temps après qu’on avait pris soin de lui. Il mit très peu de temps à comprendre où il se trouvait. Très vite, il se lia à tous les Sayiens déchus, et dans l’ombre, ils se reconstruisirent. Il fallait qu’ils mettent un terme au règne de Vegeta 1er, qui continua ses massacres dans toute la galaxie, et pour ce faire, la guerre était nécessaire.

Pendant quelques temps, il se chargea d’entraîner ses nouveaux soldats au combat, afin qu’ils deviennent plus puissants. Ils changèrent également de nom pour « les Rebels ». Baddack devint leur roi. Lorsqu’ils furent prêts, en secret, ils parvinrent à gagner la capitale des mondes Sayiens, la planète Vegeta. Au moment le plus inattendu, ils sortirent de leur cachette. Une bataille civile violente se propagea les rues de toute la capitale. Pour mettre un terme à cette guerre, et ainsi éviter le plus de victimes, Baddack osa une deuxième confrontation contre son ancien roi, Vegeta 1er. Le duel fut terrible, l’ancien général ayant gagné en puissance. Malheureusement, le roi demeurait le plus fort. Quand il fut en position de tuer Baddack, cette fois-ci, il n’allait pas lui laisser une chance de survie. Mais le plus grand événement de l’histoire de cette race arriva. La légende la plus ancienne se produisit sous les yeux de tous. Baddack se transforma en super Sayien, et terrassa le roi. Il mit fin à la guerre, mais alors que le trône lui tendait les bras, tellement déçu par son peuple, il préféra le renier. Il retourna sur Saya avec sa nouvelle armée, qui devint la capitale des Rebels, afin de s’y construire une nouvelle vie. Le royaume des Rebels était né.

Les Sayiens étant sans roi, l’anarchie totale régnait sur leurs mondes, mais un être allait reprendre les reines du royaume. Le prince Vegeta, qui avait appris les derniers événements par la Guilde des maîtres, retourna dans son lieu natal après y avoir longuement réfléchi. Il monta sur le trône, devenant le nouveau roi des Sayiens. Il lui fallait montrer tout l’étendu de sa puissance pour que son peuple le suive. A l’inverse de son père, il devint un grand roi, et depuis, plus aucune conquête n’eut lieu. Grâce à lui, les Sayiens entrèrent dans la Guilde des maîtres, devenant maintenant des défenseurs de la paix dans l’univers.

Pour ce qui est de l’entente avec les Rebels, Vegeta n’avait pas oublié la traitrise de Baddack, et jamais il ne lui pardonnerait. Ces deux peuples, bien que vivant dans la même galaxie, s’ignorèrent mutuellement, chacun se développant de son côté, mais aucun conflit ne fut décrété entre eux.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:32 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :La fin de la splendeur Sayien

LA CHUTE DE BADDACK


Après de très nombreuses guerres contre le mal, l’univers continua de chuter petit à petit vers l’obscurité. Pendant cinq ères, jusqu’à la vingt-neuvième, le mal avait gagné en puissance, et ses légions s’étaient multipliés à travers les mondes. La Guilde des maîtres ne cessa jamais de lui faire la guerre, et grâce à ses grands guerriers, elle remporta de nombreuses victoires. Le bien et le mal luttait, l’un pour la sauvegarde de l’univers, et l’autre pour sa destruction. La dernière guerre, celle qui marqua la fin de la vingt-huitième ères et le début de la vingt-neuvième ères, sembla terminer toutes ses batailles.

D’après d’anciennes légendes, toutes ces guerres contre le mal avaient pour but la venue d’un être, le plus redoutable guerrier de l’ombre, ayant été conçu pour apporter le néant. En tout, il y eut 665 guerres contre le mal, et l’arrivée de cet être était prévu pour la 666. Cependant, Bugen Hagen ne savait pas comment cette dernière guerre pouvait arriver, étant donné que les troupes de la Guilde des maîtres avaient littéralement écrasés les ennemis de l’univers durant la dernière grande bataille. Bien que des chercheurs tentèrent de percer le mystère de ces légendes anciennes, leur travail fut vain. Bugen Hagen sentait que quelque chose allait se produire, mais il ne pouvait empêcher cela. Quoi qu’il en soit, la vingt-neuvième ères sera marquée par de grandes tragédies, la chute de nombreux héros, mais aussi par les plus grandes batailles de toute l’histoire de l’univers et les guerres les plus improbables. Tout commença par la chute d’un grand héros, le plus vaillant et le plus courageux de tous les Sayiens, Baddack.

Baddack était maintenant le roi des Rebels, retiré sur Sayia, la capitale des mondes rebels, dans la même galaxie que celle des Saiyans. Ils vivaient en paix avec eux, malgré les conflits qui les avaient opposé par le passé, grâce au règne du prince Végéta, devenu le nouveau roi des Saiyans suite à la mort du tyran Vegeta 1er. Les deux peuples ne se fréquentaient jamais, car le prince n’avait jamais oublié le jour où celui qui fut comme un père pour lui, Baddack, le trahit.

Alors que la paix était instaurée, dans l’ombre, un Saiyen avait gardé sa fidélité envers Vegeta 1er, ayant juré de le venger. Il s'appelait Pincle. Il avait un regard haineux sur cette paix ainsi que sur les dirigeants des deux peuples, Baddack et Vegeta. Ne pouvant plus supporter cette situation, il décida que l’heure de la vengeance était arrivée. Il avait préparé un plan machiavélique pour parvenir à ses fins. En secret, il se rendit auprès des grandes nations actuelles : le nouvel empire Eldar, n’étant plus désormais un allié de la Guilde des maîtres ; l’empire des vampires ; l’empire des golems de feu ; l’empire des magiciens, ainsi qu’une dizaine d’autres empires. Il était un maître de la manipulation et du mensonge, et c’est sans mal qu’il s'attira la sympathie de tout ces empires en leur faisant croire toutes ses supercheries. Il raconta que les Saiyans et les Rebels s'étaient alliés pour tenter de conquérir leurs mondes à tous. Les empires prirent peur, et dans celle-ci, ils s’allièrent entre eux et formèrent une gigantesque armée pour envahir les mondes Saiyens et Rebels, en annihilant ainsi toute tentative d'invasion. Une grande et terrible guerre s’empara de ladite galaxie.

Sous les assauts répétitifs des empires alliés, de nombreux Saiyans et Rebels périrent. Les deux armées n’étaient pas de taille contre leurs ennemis. Needa était présent dans cette guerre, accompagné de son fidèle ami, Grevis. Bien qu'étant mercenaire tous les deux, ils possédaient des amitiés au sein de ses deux races, et voulaient leur prêter main forte. Needa connaissait l’histoire entre Végéta et Baddack, et connaissant son ancien maître, il savait que la fierté de ce dernier était bien trop grande pour qu’il propose alliance au roi Rebel. Il partit seul, dans leurs mondes, laissant son ami, Grevis, mener les troupes Sayiens au combat. Needa vint ensuite à la rencontre de Baddack, en lui expliquant clairement la situation. Il fallait qu’un des deux rois fassent le premier pas, autrement leurs mondes étaient perdus. Baddack renia sa fierté, et vint en aide aux Sayiens durant une attaque totale sur la capitale, la planète Vegeta, où Grevis fit preuve d'un courage et d'une bravoure, qui marquèrent l'histoire à jamais. Baddack sauva par la même occasion son ancien élève, Vegeta, qui même si il ne le montra, fut touché par ce geste. Les Sayiens et les Rebels s’allièrent enfin contre leurs ennemis respectifs.

Ensemble, les deux peuples ne formèrent plus qu’une armée. Bien que nettement inférieur en nombre, ils possédaient une puissance sans égale. Baddack et Vegeta menèrent au combat des Sayiens et des Rebels. Les batailles étaient toutes titanesques, et les empires alliés avaient bien du mal à contenir une telle furie. Vegeta et Baddack, combattant côte à côte, redevinrent amis, comme autrefois. Needa et Grevis se lièrent également d’amitié, sur les champs de bataille, avec le roi Rebel.

Voyant son plan échouer, le traître Pincle, lui qui n’aurait jamais pensé à une alliance entre les Sayiens et les Rebels, mais encore moins à ce que ces derniers puissent mettre en déroute l’alliance d’une dizaine d’empires faisant partis des plus grands et des plus puissants de l’époque, décida de jouer sa dernière carte. Sa traîtrise n’avait pas été découverte, et lors de la bataille qui mit un terme à cette guerre, il profita de la situation. Personne ne se doutait qu’il était un traître, et alors que les combats touchaient à leur fin, il se précipita sur Needa. Le Sayien le haïssait plus que tout à présent, car sans lui, jamais une alliance n’aurait pu être conclut entre les Sayiens et les Rebels. Il le disait responsable de son échec. Needa ne vit venir le traître dans son dos, mais Baddack, oui. Le roi Rebel démontra une dernière fois son courage extrême. Il se sacrifia pour son nouvel, mais grand ami, se faisait transpercer le cœur par une lame, mais dans un dernier sursaut de bravoure, il démontra pour la dernière fois qu’il était bien le plus vaillant…il tua le traître par un coup d’une force inouïe, puis s’écroula sur le sol.

Baddack vivait ses dernières secondes, et Needa, ayant assisté à la scène, impuissant, s’agenouilla auprès du roi Rebel, et ce dernier, sentant la mort arriver, lui donna un bandeau de soie blanche. Il lui demanda de le remettre à son fils, quand il en aurait l'occasion. Ainsi, Needa apprit l’existence du fils de Baddack, et il lui promit, jurant sur son âme, qu’il accomplirait cette mission, mais aussi qu’il veillerai sur son fils. S’éteignit alors le plus grand Sayien qui ait vécu, dans les bras de Needa.

Les armées Rebels et Sayiens remportèrent ensuite la bataille, et la guerre. Les empires alliés repartirent dans leurs mondes, amoindris et blessés. Pour honorer la mémoire de Baddack, Vegeta le fit enterrer sur Sayia, devant la totalité des deux peuples. Ensemble, ils décidèrent de tout reconstruire, mais à la fin, ils déclinèrent l’offre du roi Sayien, leur proposant de vivre dans leurs mondes, car les Rebels voulaient garder leur indépendance. Vegeta respecta cette décision. Il fit par la suite ériger une statue de Baddack juste devant le palais impérial, sur la planète Vegeta, la capitale des mondes Sayiens, pour que l’histoire se souvienne de celui, qui un jour, libéra le peuple Sayien.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:32 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :la guerre des Siths

LA GENESE DU PEUPLE DES JEDIS


Situé dans la même galaxie que les Sayiens et les Rebels, le peuple des Jedis en possède la moitié. Ils sont la race la plus sage de toute, dotée d’une immense bonté et gentillesse, sans cesse en aide aux plus faibles et démunis. Ils sont les plus fidèles serviteurs du bien, et pour garantir la paix dans leurs mondes, ils se doivent de posséder une grande puissance. Leurs aptitudes de guerriers sont aussi grandes que leurs qualités. Leurs mondes sont immenses, et leur capitale est la planète Coruscant, lieu où se trouve le temple Jedi, le siège de ce peuple.

Depuis la nuit des temps, ils ne sont jamais entrés en conflit avec le peuple Sayien, sous le règne de Vegeta 1er, chacun s’ignorant et s’occupant de leur vie respective. Néanmoins, le marché du commerce les obligea à se côtoyer, car dans leur moitié de galaxie, ils possédaient ce que l’autre n’avait pas. Ils marchandèrent ainsi depuis toujours.

Lors de la chute de Vegeta 1er et de l’accession au trône du prince Vegeta, l’entente entre les deux peuples s’améliora grandement, parce que le chef des Jedis, Yoda, était un grand ami de celui des Sayiens. Ensemble, ils avaient combattu et vaincu Shyria, mais étaient également grands maîtres de la Guilde des maîtres. Yoda était certainement l’être le plus bon et le plus sage des Jedis. D’ailleurs, il était leur maître à tous, le plus grand qui soit, imposant le respect, non seulement par sa puissance, mais aussi par son vécu et ses qualités généreuses. Si les mondes Jedis étaient en sécurité, ils le devaient à Yoda et à personne d’autre. Il était le fondateur du grand ordre des Jedis, le chef du conseil. Pour régler des conflits, Yoda a toujours préféré la parole, et dans de nombreuses situations, cela fut extrêmement efficace. Malheureusement, à cause de sa relation avec le peuple des Sayiens, jugée trop amicale pour certains, plusieurs Jedis ne l’acceptèrent pas.

Un dénommé Yavin, grand Jedi et seul padawan de maître Yoda, fut le premier à contester le pouvoir de ce dernier. Il haïssait les Sayiens au plus haut point, à cause de ce qu’ils étaient durant le règne de Vegeta 1er. Avec l’arrivé du prince au pouvoir, il ne voulait rien entendre sur leur nouvelle bonté et leur adhésion à la Guilde des maîtres en tant que protecteur du bien. Sa haine l’aveuglait, l’empêchant de voir que les Sayiens étaient devenus des êtres bons, grâce au règne du prince Vegeta. Par son statut d’ancien padawan de Yoda, il avait beaucoup de pouvoir au sein des Jedis, et énormément d’influence parmi le peuple. Il fut le précurseur de ce qui allait devenir le plus grand fléau des Jedis…les Siths. A cette époque, il craignait encore le pouvoir de son ancien maître, préférant agir dans le secret. Lorsque une loi permettant la venue des Sayiens dans leurs mondes, et vice versa, fut décrétée, Yavin ne se gêna plus pour contester le pouvoir de Yoda ouvertement, au cours de nombreux conseils. Cette situation divisa les Jedis en deux groupes. Malheureusement pour Yavin, Yoda était le chef, et ce dernier utilisa son pouvoir pour le faire taire. Il bannit tous les Jedis soutenant son ancien padawan, ainsi que ce dernier, afin d’éviter que la situation s’aggrave. Il pensa ainsi la régler, bien qu’il n’aimait guère ses manières pour y arriver. Mais il ne s’était pas douté que son ancien padawan ne s’arrêterait pas là…

Yavin quitta Coruscant pour Naboo, la petite planète désertique, où l’œil des Jedis ne s’y étend pas, afin de pouvoir agir librement. C’est ainsi qu’en secret, il devenait chaque jour plus puissant, de plus en plus de Jedis adhérant à sa cause, grâce à l’influence qu’il exerçait. Il n’y avait pas plus manipulateur que lui. Petit à petit, une gigantesque armée se formait dans l’ombre, attendant l’occasion de surgir à la surface.

Sur Coruscant, Yoda était de plus en plus critiqué, mais ce dernier n’en avait cure. Il savait pertinemment que Yavin y était pour quelque chose, mais il n’avait aucune preuve pour le prouver. Bientôt, plus aucun Jedi ne suivit le grand maître, l’abandonnant tous, sauf un, maître Mace Windu, le plus puissant après Yoda. Depuis toujours, il avait été son ami et jamais ne lui avait tourné le dos, et aujourd’hui, il prouva son amitié en restant. Mace Windu devait la vie à Yoda, car il y a de nombreuses années, un Sayien et une Jedi tombèrent amoureux, malgré les interdits. De cet amour, un enfant naquit :Mace Windu. Fort heureusement pour lui, le seul à l’avoir sut fut Yoda, qui enleva le bébé, avec l’accord des parents, pour le protéger. C’est ainsi qu’il devint un Jedi. Personne ne sut jamais son secret. Pour ce qui est de ses parents, son père périt au cours de la guerre entre les Sayiens et les Rebels, et sa mère, fou de chagrin, quitta la galaxie pour ne jamais revenir. Nul ne sait si elle vit encore aujourd’hui…

Yavin, caché sur Naboo et ayant eu vent de l’abandon de Yoda par les siens, décida qu’il était grand temps d’agir. Il sortit de l’ombre, puis commença sa croisade. Il s’attaqua à toutes les planètes sous le pouvoir des Jedis. Petit à petit, elles tombèrent toutes sous le pouvoir de Yavin, et bientôt, il ne resta plus que Coruscant comme monde libre. Yoda et Mace Windu ne purent rien faire pour empêcher les derniers événements, pris de cours. Alors que leur peuple sombrait dans le désespoir, ils décidèrent qu’il fallait se battre. Par miracle, ils redonnèrent espoir au peuple, et ensemble, ils allaient préparer une des plus grandes défenses qu’il eut été donnée de voir dans l’histoire de l’univers. Les deux derniers Jedis savaient que la défense finirait par céder, et alors, Yoda décida d’envoyer Mace Windu quérir de l’aide auprès des Sayiens. Au début, il fut réticent de partir, mais il était le seul à pouvoir accomplir cette dangereuse mission. Il quitta Yoda à l’aube de la bataille. L’ennemi arriva finalement sur Coruscant, mais Yavin ne s’était pas préparé à une telle défense. La bataille des mondes Jedis avait débuté. Elle dura près d’une semaine, sans discontinuer, et au moment où la défense allait céder, Mace Windu arriva avec l’armée des Sayiens, celle du prince Vegeta. La bataille prit une ampleur titanesque. Elle se termina lorsque Mace Windu terrassa Yavin dans un duel légendaire. Les Siths étaient vaincus. Avec l’aide des Sayiens, ils furent repoussés des mondes Jedis, puis bannis de la galaxie.

Pendant un certain temps, les Sayiens restèrent dans les mondes Jedis, aidant à la reconstruction. Le peuple fit également de sincères excuses à leur maître, Yoda, touché par ce geste. Bien qu’il ne restait plus que deux Jedis, les deux derniers maîtres décidèrent de reformer leur ordre en formant de nouveaux padawans. Les mondes Jedis retrouvèrent une nouvelle vie. Grâce à Yoda, les Jedis devinrent les nouveaux alliés de la Guilde des maîtres, et une grande alliance fut conclut avec le peuple des Sayiens. A présent, la libre circulation dans leurs mondes respectifs était autorisée. Une ère nouvelle, remplit de joie et bonheur, débuta.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:32 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées :le retour des Siths

LA LEGENDE DE BECKS


L'histoire de Becks est très sombre, certains passages ignorés de tous. Son histoire commence véritablement lors de son entrée dans l'armée des Eldars, lorsqu'il était encore le plus grande empire de l'univers, avant la première guerre contre le mal. Il se remarqua très vite des autres guerriers par sa force et sa puissance, que très peu pouvaient y rivaliser. Il n'assista pas au déclin de cette race, car il partit de cette armée en même temps que le grand Nevius, les deux étant amis. D'ailleurs, ce dernier fut en quelque sorte son mentor durant leurs nombreuses années communes sur les champs de batailles. Ils combattirent ensemble dans chaque guerre.

Néanmoins, Becks participa activement à la première guerre contre le mal, parmi les troupes de la Guilde des maîtres, en combattant aux côtés de guerriers tels que Vegeta, Carot, Bugen Hagen, Yoda, etc. La première partie de sa vie n'est consacrée qu'aux batailles et aux guerres, durant lesquelles il combattit avec les plus grands héros que l'univers ait compté.

Lorsque la paix revint dans l'univers, Becks, là des combats et autres guerres, abandonna sa vie de guerrier pour découvrir l'univers.Il voyagea énormément, et c’est ainsi qu’il se retrouva dans les mondes Jedis. Il les connaissait très bien, et c’est pourquoi il choisit cette destination, car il souhaitait s’y établir pour mener une vie paisible. Il se construisit une maison sur la planète Yavin IV, celle recouverte d’une interminable forêt. Très rapidement, il se lia d’amitié avec les habitants, des étranges petites créatures ressemblant à des petits ours. Ils s’appelaient les « Ewoks ». Cependant, Becks n’habitait pas avec eux, il préférait la solitude. Pendant trois ans, son quotidien était de grandes promenades à travers la forêt. Il menait une vie calme et paisible. Malheureusement, on ne peut échapper à son destin, car quoi qu’on fasse, tôt ou tard il nous rattrape.

Un jour, il entreprit une plus grande expédition. Il avait l’intention de parcourir toute l’étendue de la planète. Il tomba alors sur un campement mystérieux, qui se trouva finalement être une base cachée des Siths. Pendant quelques jours, il les espionna et par cela, il apprit qu’il y avait des centaines de milliers de campements comme celui-ci, cachés un peu partout dans les mondes Jedis. Depuis tout ce temps, les Siths ne s’étaient pas enfuis, mais ils étaient restés dans la galaxie, tapis dans l’ombre. Grâce à d’étranges sortilèges, ils avaient pu éviter d’être découvert par les Jedis et la force. Becks comprit tout de leurs intentions : les Siths voulaient le pouvoir, et ils s’apprêtaient à lancer une offensive contre tout leurs ennemis. Ils avaient préparé tout ce temps un plan infaillible, ils ne pouvaient échouer.

Becks s’empressa alors de prévenir les mondes Jedis de la menace des Siths. Il parcouru la galaxie pour se rendre à la capitale, Coruscant. Enfreignant toute la sécurité, il atteignit le temple Jedi, et interrompit le grand conseil. Malheureusement, personne ne l’écouta, à cause de son passé, même Yoda. Ce fut une grave erreur, car en l’écoutant, de nombreuses victimes auraient pu être épargnées. Il fut fait ensuite enfermé dans les prisons de Coruscant, car après avoir insisté, en vain, avec les Jedis, il s’énerva tellement de leur mépris sur lui, qu’il frappa un maître. Peu de temps après, la galaxie fut attaquée par les Siths.

Ils représentaient un nombre largement supérieur aux armées des Jedis, et qui plus est, ils attaquaient de toutes parts, ce qui rendait impossible une offensive. Les Siths, ayant gagné en puissance, marchèrent littéralement sur toute la galaxie. Ils remportèrent toutes les victoires, nul n’était de taille contre eux. Tous ceux qui s’y opposèrent furent tués. Tous les rescapés fuirent sur Coruscant, pensant être en sécurité, mais les Jedis, prit de cours, ne pouvaient organiser une défense comme autrefois. Le grand conseil ordonna l’abandon de leurs mondes et la fuite vers une galaxie nouvelle.

Ce qui restait des armées et des Jedis préparèrent le départ avec les plus grands vaisseaux qui soient. Bien qu’ils allèrent le plus vite possible, les Siths les prirent de cours. Ils arrivèrent sur la capitale, avec la totalité de l’armée. Les Jedis étaient perdus. Mais dans les prisons de Coruscant, Needa, ayant réussi à se libérer, décida de prendre part à cette guerre. Il fallait encore une journée pour que tout le monde puisse s’enfuire, et ce temps, l’ancien disciple allait le donner.

Becks organisa une défense avec tous les Jedis survivants, les troupes, elles, devaient s’occuper de l’embarquement des habitants. Yoda et Mace Windu prirent le commandement de la défense. Les vingt-quatre heures qui suivirent furent certainement les plus longues et les plus douloureuses de l’histoire des Jedis. Ils réussirent à résister aux assauts incessants des Siths, surtout grâce à Becks, qui combattait vaillamment au front, aux côtés de Yoda et de Mace Windu. Ils parvinrent à gagner le temps nécessaire, au prix de nombreuses pertes, pour faire embarquer tout le monde. Les survivants de la résistance montèrent dans le dernier vaisseau, mais alors qu’il allait décoller, de nouvelles armées Siths l’en empêchèrent.

C’est alors que Becks allait marquer à jamais l’univers par un geste noble et courageux. Il quitta le vaisseau, malgré les empêchements de Yoda, et pour leur permettre de s’échapper, il affronta, seul, l’armée toute entière des Siths, allant au devant de sa propre mort. Grâce à lui, ils purent s’échapper. Becks se battit avec toute sa rage et sa puissance, faisant beaucoup de dégâts, essayant de gagner le plus de temps, mais alors qu’il aurait dû mourir, les Siths décidèrent d’en faire un prisonnier. Ils voulaient profiter de ses connaissances, mais aussi de son sang, car le savant très puissant, grâce à des prélèvements de son ADN, ils pensaient créer la plus dévastatrice de toutes les armées pour dominer l’univers entier.

Pendant près de dix ans, Becks subit les expériences et les tortures les plus abominables, qui auraient normalement dû l’achever de l’intérieur, mais il gardait une lueur d’espoir. Après tant d’année, les Siths réalisèrent enfin, avec colère et mépris, que le sang de Becks ne pouvait être utilisé pour leur projet, pour une raison qu’ils ne réussirent à découvrir. Etant devenu maintenant inutile, ils décidèrent de l’exécuter. Becks avait bien fait de garder espoir, car il faut sauvé le jour de l’exécution par les troupes de la Guilde des maîtres. Prévenu dix ans plus tôt par Yoda, Bugen Hagen l’avait fait cherché durant toutes ces années, par des espions, et finalement il l’avait retrouvé. La puissance de la Guilde des maîtres permit l’extinction définitive des Siths. Becks fut libéré avant de sombrer dans un coma profond. Il fut soigné au quartier général par les plus grands médecins, et ainsi il put être sauvé.

Lors de son réveil, après quelques temps de réabilitation, il décida de reprendre ses nombreux voyages, à la recherche de mondes inconnus. Depuis ce jour, il devint une véritable légende vivante à travers l'univers, car ses exploits atteignirent de très nombreuses galaxies.

Ce fut quelques temps plus tard que la Stael vint à lui...


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:33 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées : les grands héros de l'univers

DES DESTINEES HORS DU COMMUN


De toutes les époques et les ères de l’univers, la dix-septième est certainement une des plus célèbres, ayant marqué l’histoire par le venue au monde d’êtres, qui allaient à jamais changer la face du monde. Possédant tous des origines puissantes, ils étaient tous amenés à devenir des légendes. Chacun d’eux avait son nom inscrit dans d’importantes prophéties, qui prédisaient qu’un jour, ils sauveraient l’univers. Ce ne fut en rien une coïncidence si quatre d’entre eux naquirent le même jour…en l’an 1 de la dix-septième ères.

Sangoku Kakarotto ouvrit les yeux pour la première fois dans les mondes Sayiens. Bien que ses parents, qui périront lors d’une bataille peu de temps après sa naissance, n’étaient pas très puissants, de simples soldats, lui était doté d’un pouvoir qui semblait infini. Le prince Vegeta fut le premier à sentir la puissance gigantesque émanant de ce bébé. Il s’intéressa de très près à cet enfant, mais malheureusement, il ne pouvait s’en occuper, ayant déjà quelqu’un sous son aile, alors il s’empressa de faire part de sa découverte lors du grand conseil de la Guilde des maîtres, qui après mûres réflexions, décida de le former en tant que disciple. Ce fut un grand maître qui allait se charger de sa formation, le légendaire Carot, un Sayien, grand et fidèle ami du prince Vegeta. Sa technique de combat et ses aptitudes de guerriers étaient sans égales, de loin supérieur aux autres grands maîtres. Il était le seul être dans l’univers à pouvoir rivaliser en combat au corps à corps avec Bugen Hagen. Durant le temps qu’il passa à former Sangoku, il lui transmis tout son savoir. Au fil des années, le disciple ressembla de plus en plus au maître avant d’en être quasiment une copie conforme. C’est cet enseignement qui allait faire de lui le plus jeune guerrier de l’histoire de la Guilde des maîtres. A maturité, il n’eut plus besoin de l’enseignement de Carot. A présent, il était tout seul pour ses missions. Très tôt, il fut envoyé sur les champs de batailles, aux quatre coins de l’univers, dans des guerres contre le mal. Sa puissance et sa force étant immense, il devint le général des armées du Nord, le plus jeune de l’histoire.

Ryo Minamoto vit le jour dans la capitale du Paradis, la ville Sainte, Alcania. Son père n’était autre que le roi en personne, Galcian. Il ne connut pas sa mère, qui mourut en accouchant. Etant le fils unique du roi, ce dernier le chouchouta dès sa naissance. Malheureusement, un an après, alors que l’Enfer était tombé sous le joug du traître Dark, ce dernier attaqua par surprise Alcania avec le gros de son armée. La capitale fut détruite et pratiquement tous les habitants furent tués. Galcian avait péri. Un des rares survivants fut le jeune Ryo, retrouvé dans des décombres par des troupes de la Guilde des maîtres. Nul ne sait encore aujourd’hui comment un bébé ait pu survivre à ce massacre. Ryo fut ramené au quartier général de la Guilde des maîtres. Bugen Hagen était un grand ami de son père, il décida de s’en occuper. Pendant de longues années, jusqu’à maturité, Ryo vécut au quartier général de la Guilde des maîtres, sans visiter d’autres lieux, bien que celui-ci fut gigantesque. Il fut enseigné par de nombreux maîtres en combat, faisant de lui un guerrier accompli. Bien qu’il n’eut jamais à se battre lors de guerre, la puissance de Ryo impressionnait. Il était un être sage, poli et très gentil, toujours à l’écoute de ses maîtres, un élève très attentif. A ses vingt ans, Carot, ayant terminé la formation de son premier disciple, Sangoku, se chargea, après décision de Bugen Hagen, de prendre Ryo comme élève. A présent, il quitta la Guilde des maîtres pour la première fois, partant à la découverte de l’univers. Avec son maître, il participa à de nombreuses guerres, réglant d’importants conflits. Des années plus tard, il était devenu un guerrier capable de réussir les missions les plus dangereuses. Le maître et l’élève se séparèrent, et Ryo commença sa carrière de disciple au sein de la Guilde.

Needa Shaw était l’opposé de Ryo Minamoto. Dans les écrits, l’un était surnommé l’ « Elu Noir », l’autre, l’ « Elu Blanc ». Needa était le fils du roi Neden et la reine Elayia de Nasgaroth, la capitale de l’Enfer. Un an après sa naissance, il eut un frère, Taro Misaki, mais de sombres événements firent éclater toute la famille royale. Le plus fidèle soldat, Dark, trahit l’ordre royal. Il mena une guerre civile, au cours de laquelle le roi et la reine périrent. Heureusement, peu avant ce moment, par précaution, Needa et Taro avaient été mis en sécurité. Etant allié de la Guilde des maîtres, Neden confia ses enfants à Bugen Hagen. Le grand maître confia Needa au prince Vegeta. L’apprentissage au combat qui s’ensuivit durant de très longues années, à travers l’univers, fut sans doute l’entraînement le plus terrible et dur qu’un être eut à supporter. Ce fut sans doute pour cette raison que Needa, devenu adulte, possédait un caractère insupportable. Il était un être arrogant, colérique, ne montrant jamais ses sentiments. Il était à l’image de son maître. Ensemble, ils parcoururent des endroits inexplorés de l’univers, et Needa devint le disciple à posséder la plus grande connaissance. De tous, il eut certainement l’apprentissage le plus long, car après un rituel ancestral mélangeant son sang et celui de Vegeta, Needa devint le dernier Sayien de sang royal, l’héritier du trône de ce peuple. Après ce passage de sa vie, il fut envoyé dans les sphères célestes pour y recevoir l’enseignement de Zeus, le Créateur, en personne. Il y resta des années et des années. Une fois de retour des sphères célestes, la dernière étape de son apprentissage se termina dans la dimension des Anciens, au temple des Anciens. Ce lieu était inaccessible à tous, seul Bugen Hagen pouvait donner la permission de passage. L’esprit des Anciens y résidait. Needa fut le seul à avoir ce privilège. Nul ne sait ce qu’il se passa, mais à son retour, il était marqué de la cicatrice d’Hannon, celui qui, autrefois, était le chef des Anciens. Needa était devenu le dernier de ce peuple. Son apprentissage était maintenant terminé. Il possédait maintenant une connaissance sans égale, ainsi qu’une puissance destructrice. A cette époque, il faisait certainement partie des meilleurs guerriers de la Guilde des maîtres. Il devint un disciple, et débuta sa carrière.

Taro était le frère de Needa Shaw, fils du roi et de la reine de Nasgaroth. Malheureusement, à la suite de la trahison de Dark et de la mort de ses parents, il ne le connut. Les enfants furent séparés très vite, chacun connaissant un destin très différent de l’autre. De tous les disciples, Taro fut le seul de toute l’histoire de la Guilde des maîtres à être enseigné par le grand maître, Bugen Hahen, en personne. Il se chargea de faire de son élève le plus grand disciple qu’il n’y ait jamais eu. Sa puissance était telle qu’elle surpassait pratiquement tous les maîtres de l’époque. Il était le guerrier parfait, sans peur et sans reproche. Bugen Hagen le considéra comme son propre fils. Lorsqu’il fut envoyé hors de la Guilde des maîtres, sur les champs de bataille, il dévoila des dons de combattants extraordinaires. Aucun ennemi ne pouvait lui faire face. Dans chaque guerre où il était envoyé, il faisait triompher le bien. Il mena bientôt les troupes d’élites de la Guilde des maîtres, allant jusqu’à les former. Il était certainement la plus grande fierté de Bugen Hagen, mais également de toute l’organisation. Il n’y avait pas meilleur représentant de la Guilde des maîtres dans l’univers. Il était son bras droit. Tous l’aimaient et le respectaient, et ses ennemis le craignaient et le haïssaient. Il incarnait la peur auprès du mal, et l’espoir auprès du bien. Son nom était devenu légende…

Benji Shinamori, à l’inverse des quatre autres disciples, ne connut pas tout de suite la Guilde des maîtres et le reste de l’univers. Il vécut jusqu’à maturité dans les sphères célestes, le royaume des Saints. Il était le fils de la déesse Aphrodite et du dieu Arès. Son père avait l’intention de faire de lui son second, et ensemble, ils auraient régné. Mais tout ne se passa pas comme il l’aurait espéré. Dès sa naissance jusqu’à l’âge adulte, il était sous l’éducation de sa mère, une déesse bonne et gentille. Elle le gâta durant tout son enfance, lui apprenant les bonnes manières. Lorsque son père vint le chercher plus tard, il avait en face de lui un être bon, et non mauvais comme il le voulait. Il ne put achever sa formation comme guerrier du mal, car les sentiments que la déesse Aphrodite avait inculqués en Benji étaient bien trop forts. Il ne pouvait aller à l’encontre de ce qu’il était. Il fut le premier Saint à oser s’opposer à Arès. Alors qu’il aurait dû mourir, certainement parce qu’il était son fils, le Dieu de la guerre lui laissa la vie sauve. Il le bannit de son royaume. Benji erra à travers les sphères célestes, puis vint la rencontre qui allait changer à jamais sa vie. Il fit la connaissance du légendaire Shorin, grand héros de la première contre le mal et grand maître de la Guilde des maîtres. Les deux êtres se lièrent très vite. Shorin avait entendu parler de Benji, le fils d’Arès, et pour empêcher que ce dernier ne devienne un jour l’ennemi du bien, il décida de le former, afin de lui éviter ce sombre destin. Benji devint à ce jour un disciple de la Guilde des maîtres. L’apprentissage de son maître lui fit découvrir tout ce que la vie lui avait alors dissimulé. L’univers entier s’ouvrit à lui. Il ne le sut pas encore, mais l’enseignement qu’il endura allait lui sauver la vie et faire de lui un des plus grands Saints qu’il n’y ait jamais eu.

C’est avec la naissance de ces futurs héros que l’univers changea à jamais. Les plus grands événements de l’histoire de l’univers allaient suivre…


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:33 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées : L'ère du Paradis

RYO MINAMOTO, LE ROI DU PARADIS

(Cette histoire se passe après la folie de Needa)


La vingtième ères est incontestablement celle du Paradis, mais aussi celle d’un être…Ryo Minamoto. Ce dernier allait faire renaître la capitale, la légendaire Alcania, de ses cendres, en lui faisant retrouver toute sa gloire et sa beauté d’antan. Le Paradis devint., à cette période, l’allié le plus puissant de la Guilde des maîtres.

A cause des dégâts causés par la folie de Needa, Bugen Hagen avait perdu énormément de maîtres et de disciples. Pour continuer d’assurer la sécurité, il lui était primordial d’avoir des alliés puissants. Le royaume de Nasgaroth, la capitale de l’Enfer, était en totale reconstruction, de même que les sphères célestes, où vivaient les Saints, car suite à la grande guerre Sainte, il fallait reformer des guerriers. Il lui restait beaucoup d’alliés, mais tous n’étaient pas assez puissants, comme l’étaient les Sayiens et les Jedis, pour garantir une meilleure protection. Bugen Hagen ne le savait pas encore, mais la clé était son jeune protégé, Ryo Minamoto.

Après des années et des années passées à combattre pour le compte de la Guilde des maîtres, devenu un très grand guerrier, Bugen Hagen décida qu’il était grand temps pour Ryo de savoir la vérité sur ses origines. Il avait peur de le lui annoncer, ne pouvant prévoir sa réaction, il ne voulait pas faire la même erreur qu’avec Needa, qui plus est, il possédait une puissance tout aussi dévastatrice. Pour cette mission, il demanda à son ancien maître, Carot, de lui révéler la vérité. Contre toute attente, même si cela le bouleversa, grâce à son mental, il surmonta l’épreuve et accepta ses origines. Peu de temps après, il demanda l’autorisation à Bugen Hagen de se rendre au Paradis. Le grand maître ne put lui refuser. Ryo partit, mais il n’était pas seul, Carot fit le voyage avec lui, afin de veiller sur son élève.

En arrivant à Alcania, ils virent des ruines et des ruines s’étendant sur des kilomètres. Les seuls habitants de ces lieux étaient des esprits mauvais, appelés les « errant ». Alors que cette vision aurait dû le décourager, il n’en fit rien, Ryo était plus motivé que jamais à reprendre son royaume. Il débarrassa très vite les lieux des errants, puis parcouru tout l’étendu d’Alcania, avec Carot, afin de visionner les lieux et de les avoir en mémoire. Il eut ainsi une meilleure analyse de la cité, et pouvait maintenant établir tous les travaux qu’il fallait faire. Bien que Bugen Hagen proposa des troupes pour l’aider, Ryo refusa, il voulait qu’Alcania soit reconstruite par le peuple. Avec Carot, ils sillonnèrent alors, pendant deux ans, le Paradis. Ils se rendirent dans chaque lieu, dans chaque petit village du gigantesque royaume. Ils réunirent ainsi des milliers et des milliers de personnes. Ils retournèrent ensuite sur les ruines d’Alcania, et sans perdre une seconde, ils se mirent tous au travail.

Les travaux furent très longs, pénibles et difficiles, mais le résultat se retrouva être encore meilleur que celui prévu. Alcania était devenue encore plus grande, plus belle, plus majestueuse qu’autrefois. Le Paradis avait retrouvé sa capitale, plus resplendissante que jamais. A présent, il était à Ryo de trouver sa voie, et Carot le quitta.

Après une grande et longue cérémonie, Ryo Minamoto monta sur le trône d’Alcania, devenant le roi incontestable du Paradis, étant le fils du grand Galcian. Le peuple entier l’acclama haut et fort, et partout dans l’univers, la nouvelle fut connue. La venue du nouveau roi fit beaucoup parler de lui, mais en bien, car il était un être bon.

Ryo prit très à cœur ses nouvelles responsabilités, et seulement quelques jours après son couronnement, il s’attela immédiatement à sa tâche. Il créa lui-même les nombreuses lois de la capitale, érigées pour rendre la vie meilleur au peuple. Très vite, pour garantir la sécurité, il créa une police à l’intérieur du royaume. Il fit bâtir des centres d’entraînements, ainsi que des quartiers pour les garants de la paix. Mais ce ne fut pas tout, car il décida de construire des bases militaires hors du royaume, dans des points stratégiques du Paradis. Il savait que la beauté nouvelle d’Alcania attirerait de nombreux ennemis, et la constitution d’une grande armée était primordiale. Tout fut mis en place très vite.

Au fil des années, Alcania devenait de plus en plus prospère, au point où, après la Guilde des maîtres, elle était dominante sur le marché commercial. Le peuple était travailleur, et ce qu’il produisait, tout le monde le voulait, car la qualité des marchandises vendues étaient certainement les plus grandes du marché. Alcania marchandait avec les plus grandes nations et empires de l’univers.

Depuis la nuit des temps, il eut toujours été dit que jamais personne ne pourrait contrôler la totalité du Paradis, ce dernier était un royaume bien trop grand pour être gouverné par une seule personne. Ryo rendu possible l’impossible. Par sa grande diplomatie, apprise auprès de Bugen Hagen, il réussit le miracle de faire à nouveau cohabiter les anges et le peuple d’Alcania. Pour ce faire, il se rendit seul, dans le royaume des anges. Nul ne sait ce qu’il se passa là-bas, mais une alliance fut conclut. Les deux royaumes, celui des anges et d’Alcania, ne firent qu’un. Bientôt, la totalité du Paradis était contrôlé par Ryo. Dans le cœur de tous, il était devenu un meilleur roi que son père. Le royaume devint ensuite si prospère, sans cesse en constante expansion, que le Paradis ne lui suffisait plus.

Pour régler cette situation, Ryo n’oublia pas son passé, et revint vers Bugen Hagen. Il proposa une alliance avec la Guilde des maîtres. Le grand maître trouva alors l’allié si puissant qu’il lui manquait pour assurer une meilleure protection dans l’univers. Qui plus est, bien que terriblement impressionnante en nombre, chaque soldat de l’armée de Ryo avait été formé au combat par le roi en personne, ce qui faisait une armée presque impossible à vaincre.

Ryo avait non seulement réussi à reconstruire le Paradis, le rendant plus puissant qu’il ne le sera jamais, mais également, il avait permis, grâce à son aide, une nouvelle puissance, encore plus grande, de la Guilde des maîtres. Son exploit aura marqué l’histoire.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:33 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées : La chute de Baddack

LE COMMENCEMENT DE LA FIN


Après la guerre contre les Siths et leur destruction, l’univers continua de chuter petit à petit vers l’obscurité. Pendant cinq ères, jusqu’à la vingt-neuvième, le mal avait gagné en puissance, et ses légions s’étaient multipliés à travers les mondes. La Guilde des maîtres ne cessa jamais de lui faire la guerre, et grâce à ses grandes guerriers, elle remporta de nombreuses victoires. Le bien et le mal luttait, l’un pour la sauvegarde de l’univers, et l’autre pour sa destruction. La dernière guerre, celle qui marqua la fin de la vingt-huitième ères et le début de la vingt-neuvième ères, sembla terminer toutes ses batailles.

D’après d’anciennes légendes, toutes ces guerres contre le mal avaient pour but la venue d’un être, le plus redoutable guerrier de l’ombre, ayant été conçu pour apporter le néant. En tout, il y eut 665 guerres contre le mal, et l’arrivée de cet être était prévu pour la 666. Cependant, Bugen Hagen ne savait pas comment cette dernière guerre pouvait arriver, étant donné que les troupes de la Guilde des maîtres avaient littéralement écrasés les ennemis de l’univers durant la dernière grande bataille. Bien que des chercheurs tentèrent de percer le mystère de ces légendes anciennes, leur travail fut vain. Bugen Hagen sentait que quelque chose allait se produire, mais il ne pouvait empêcher cela. Quoi qu’il en soit, la vingt-neuvième ères sera marquée par de grandes tragédies, la chute de nombreux héros, mais aussi par les plus grandes batailles de toute l’histoire de l’univers et les guerres les plus improbables. Tout commença par la chute d’un grand héros, le plus vaillant et le plus courageux de tous les Sayiens, Baddack.

Baddack était maintenant le roi des Rebels, retiré sur Sayia, la capitale des mondes rebels, dans la même galaxie que celle des Saiyans. Ils vivaient en paix avec eux, malgré les conflits qui les avaient opposé par le passé, grâce au règne du prince Végéta, devenu le nouveau roi des Saiyans suite à la mort du tyran Vegeta 1er. Les deux peuples ne se fréquentaient jamais, car le prince n’avait jamais oublié le jour où celui qui fut comme un père pour lui, Baddack, le trahit.

Alors que la paix était instaurée, dans l’ombre, un Saiyen avait gardé sa fidélité envers Vegeta 1er, ayant juré de le venger. Il avait un regard haineux sur cette paix ainsi que sur les dirigeants des deux peuples, Baddack et Vegeta. Ne pouvant plus supporter cette situation, il décida que l’heure de la vengeance était arrivée. Il avait préparé un plan machiavélique pour parvenir à ses fins. En secret, il se rendit auprès des grandes nations actuelles : le nouvel empire Eldar, n’étant plus désormais un allié de la Guilde des maîtres ; l’empire des vampires ; l’empire des golems de feu ; l’empire des magiciens, ainsi qu’une dizaine d’autres empires. Il était un maître de la manipulation et du mensonge, et c’est sans mal qu’il s'attira la sympathie de tout ces empires en leur faisant croire toutes ses supercheries. Il raconta que les Saiyans et les Rebels s'étaient alliés pour tenter de conquérir leurs mondes à tous. Les empires prirent peur, et dans celle-ci, ils s’allièrent entre eux et formèrent une gigantesque armée pour envahir les mondes Saiyens et Rebels, en annihilant ainsi toute tentative d'invasion. Une grande et terrible guerre s’empara de ladite galaxie.

Sous les assauts répétitifs des empires alliés, de nombreux Saiyans et Rebels périrent. Les deux armées n’étaient pas de taille contre leurs ennemis. Needa était présent dans cette guerre. Il connaissait l’histoire entre Végéta et Baddack, et connaissant son ancien maître, il savait que la fierté de ce dernier était bien trop grande pour qu’il propose alliance au roi Rebel. Il partit seul, dans leurs mondes. Il vint ensuite à la rencontre de Baddack, en lui expliquant clairement la situation. Il fallait qu’un des deux rois fassent le premier pas, autrement leurs mondes étaient perdus. Baddack renia sa fierté, et vint en aide aux Sayiens durant une attaque totale sur la capitale, la planète Vegeta. Il sauva par la même occasion son ancien élève, qui même si il ne le montra, fut touché par ce geste. Les Sayiens et les Rebels s’allièrent enfin contre leurs ennemis respectifs.

Ensemble, les deux peuples ne formèrent plus qu’une armée. Bien que nettement inférieur en nombre, ils possédaient une puissance sans égale. Baddack et Vegeta menèrent au combat des Sayiens et des Rebels. Les batailles étaient toutes titanesques, et les empires alliés avaient bien du mal à contenir une telle furie. Vegeta et Baddack, combattant côte à côte, redevinrent amis, comme autrefois. Needa se lia également d’amitié, sur les champs de bataille, avec le roi Rebel.

Voyant son plan échouer, lui qui n’aurait jamais pensé à une alliance entre les Sayiens et les Rebels, mais encore moins à ce que ces derniers puissent mettre en déroute l’alliance d’une dizaine d’empires faisant partis des plus grands et des plus puissants de l’époque, il décida de jouer sa dernière carte. Sa traîtrise n’avait pas été découverte, et lors de la bataille qui mit un terme à cette guerre, il profita de la situation. Personne ne se doutait qu’il était un traître, et alors que les combats touchaient à leur fin, il se précipita sur Needa. Le Sayien le haïssait plus que tout à présent, car sans lui, jamais une alliance n’aurait pu être conclut entre les Sayiens et les Rebels. Il le disait responsable de son échec. Needa ne vit venir le traître dans son dos, mais Baddack, oui. Le roi Rebel démontra une dernier fois son courage extrême. Il se sacrifia pour son nouvel, mais grand ami, se faisait transpercer le cœur par une lame, mais dans un dernier sursaut de bravoure, il démontra pour la dernière fois qu’il était bien le plus vaillant…il tua le traître par un coup d’une force inouïe, puis s’écroula sur le sol.

Baddack vivait ses dernières secondes, et Needa, ayant assisté à la scène, impuissant, s’agenouilla auprès du roi Rebel, et ce dernier, sentant la mort arriver, lui donna un bandeau de soie blanche. Il lui demanda de le remettre à son fils, quand il en aurait l'occasion. Ainsi, Needa apprit l’existence du fils de Baddack, et il lui promit, jurant sur son âme, qu’il accomplirait cette mission, mais aussi qu’il veillerai sur son fils. S’éteignit alors le plus grand Sayien qui ait vécu, dans les bras de Needa.

Les armées Rebels et Sayiens remportèrent ensuite la bataille, et la guerre. Les empires alliés repartirent dans leurs mondes, amoindris et blessés. Pour honorer la mémoire de Baddack, Vegeta le fit enterrer sur Sayia, devant la totalité des deux peuples. Ensemble, ils décidèrent de tout reconstruire, mais à la fin, ils déclinèrent l’offre du roi Sayien, leur proposant de vivre dans leurs mondes, car les Rebels voulaient garder leur indépendance. Vegeta respecta cette décision. Il fit par la suite ériger une statue de Baddack juste devant le palais impérial, sur la planète Vegeta, la capitale des mondes Sayiens, pour que l’histoire se souvienne de celui, qui un jour, libéra le peuple Sayien.


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 27 Fév - 12:33 (2014)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I Répondre en citant

Les époques oubliées : La chute des grands maîtres

LE CHAOS ARRIVE...


La mort du héros Baddack fut une véritable tragédie pour l’univers, mais ce n’était rien en comparaison de ce qui allait suivre. Après la chute du plus grand de tous les Sayiens, la Guilde des maîtres reçu le plus grand coup de son histoire : les grands maîtres Vegeta, Yoda et Carot, périrent. Seuls Shorin et Biggoron échappèrent à la mort. Les responsables furent leurs anciens disciples, même si ce fut involontaire.

Needa Shaw, Benji Shinamori et Ryo Minamoto avaient élu domicile sur la petite planète Terre pour prendre congé de leur carrière de disciple. Las des combats et des missions en tout genre, ils voulaient changer de vie quelques temps, sans pour autant abandonner la Guilde des maîtres. A cette époque, un nouveau disciple fit son apparition, un dénommé Siruis Dark. Bien que simple mortel, ordinaire à la base, ses parents avaient été de grands amis de Biggoron. A leur mort, le grand maître décida de prendre en charge leur jeune Siruis. Après un dur et long apprentissage, dans la lignée des trois autres disciples, il devint un des plus grands guerriers de l’univers, ce qui était exceptionnel étant donné ses origines banales. Bien qu’il effectuera de nombreuses missions, elles resteront, pour causes inconnues, toujours mystérieuses et secrètes. Son seul acte connu sera sa victoire sur le puissant guerrier noir, un tyran des galaxies du Sud. A cette époque également, Taro reprendra vie, suite au clonage effectué par les chercheurs de Bugen Hagen. Needa se chargera de mettre son frère dans une famille d’accueil, sans se dévoiler à lui, mais en ayant toujours un œil dessus.

Benji, Needa, Ryo et Siruis se rencontrèrent alors sur la planète Terre, chacun ayant fait parler de lui. Très vite, une amitié les lia, et rapidement, ils se dévoilèrent l’un à l’autre. Ils surent alors qu’ils étaient des disciples, mais également de grands héros de l’univers. Ils réalisèrent que ce n’était pas un hasard s’ils s’étaient rencontrés. Ensemble, ils feront beaucoup de grabuges sur Terre, vivant de nombreuses aventures, profitant finalement des possibilités de la vie. Ils rencontreront et se feront énormément d’amis, mais surtout, ils découvriront réellement l’amour, et tout ce que cela engendre. C’est cela qui alla détruire l’amitié entre Benji et Needa. Tombant amoureux de la même femme, ils se battront pour elle. Ils devinrent ennemis, chacun haïssant plus que tout l’autre. Ils l’oublieront vite, leur rivalité étant plus importante. C’est alors que chacun, obsédé à l’idée de surpasser l’autre, fit des entraînements d’une dureté extrême. Ils furent suivis par Ryo et Siruis, ces derniers ne voulant pas se faire distancer au combat. Jour après jour, leur puissance augmentait, au point que parmi tous les guerriers de la Guilde des maîtres, personne ne pouvait rivaliser avec eux, sauf les grands maîtres. Ils ne le surent pas, mais à cette même époque, l’ancien et premier élève de Carot, Sangoku, élu domicile sur la planète Terre, mais ne fit parler de lui, optant pour la discrétion. Les entraînements au combat ne semblaient vouloir prendre fin pour les quatre guerriers. Ils ne le surent pas, mais c’est ce qui allait provoquer une véritable tragédie.

Ayant atteint un tel seuil de puissance, frôlant la mort presque à chaque entraînement, afin de devenir encore plus fort et de repousser sans cesse leurs limites, que des entités maléfiques furent créées. Elles naquirent de toute cette énergie dégagée durant les entraînements. Ces nouveaux guerriers n’étaient autre que le double mauvais de Ryo, Siruis, Needa et Benji. Ils furent appelés les « Darks ». Ils avaient la particularité de ne pouvoir être tué seulement par son double. Les Darks menèrent chacun une guerre contre leur opposé, afin de les éliminer, étant les seuls à pouvoir anéantir leur plan de conquête et de règne sur l’univers.

Au quartier général de la Guilde des maîtres, la nouvelle de ce grand danger arriva très vite. Bugen Hagen n’avait conscience du danger, comme les grands maîtres, qui décidèrent de venir en aide à leurs anciens élèves, pour les protéger. Vegeta et Carot partirent pour la planète Terre, leur dernière destination. Needa et son Dark ne parvinrent à en découdre au terme d’un affrontement titanesque. Les deux guerriers étaient de force et de puissance égales, et rien ne semblait vouloir les départager. L’arrivée de Vegeta changea la donne. Il ne connaissait la vérité sur les Darks, et sans hésiter, il se lança dans le combat. Il déploya ses plus puissantes techniques, qui vinrent à bout de l’ennemi assez facilement. Croyant l’avoir tué, ce dernier surgit de nul part, et d’un coup mortel, il tua Vegeta, en lâche, sans laisser la moindre chance à son adversaire de se défendre, devant l’impuissance de Needa. Le Dark disparut ensuite. Maître Carot subit le même sort tragique que Vegeta. Il voulut protéger Ryo, mais n’ayant connaissance du danger, il alla au devant de sa propre mort. C’est ainsi que deux grands maîtres périrent, deux des plus puissants guerriers de l’univers. Les autres Darks ne connurent pareille chance que ceux de Ryo et Needa. En effet, Benji et Siruis réussirent l’impossible en se débarrassant de leur ennemi respectif. Ils avaient usé d’une stratégie impressionnante pour en venir à bout, prônant l’intelligence et la réflexion à la force brute. A la suite de ces événements, un calme s’installa quelques temps, mais rien n’était terminé, car un troisième grands maîtres périt…Yoda.

Dans tout l’univers, on pleurait la disparition de Carot et Vegeta. Ils furent enterrés à côté de la tombe du héros Baddack, et une statue fut érigée pour chacun aux côtés du roi Rebel. Connaissant les excès de colères de Needa, Bugen Hagen fit mander Yoda sur Terre. Ce dernier devint son maître. Yoda enseigna alors à Needa l’art Jedi, lui apprenant tous les secrets de la force et du combat au sabre laser. Il devint alors le premier disciple à avoir eu deux maîtres au cours de son apprentissage. Malheureusement le Dark de Needa perturba cette quiétude. En secret, il n’avait cessé de l’observer, et lorsque le moment fut venu, il mit ses plans à exécutions. Prit par surprise, Yoda fut tué sans aucune chance de riposte, car l’ennemi savait pertinemment qu’il ne pouvait vaincre un grand maître à la loyale. Il profita de l’effet de surprise pour asséner également un coup terrible à Needa. Ce dernier périt à son tour. Le Dark de Ryo refit à son tour surface, étant devenu plus fort. Il affronta une nouvelle fois son opposé, et cette fois-ci, il remporta la victoire. Ryo périt à son tour. Personne ne s’était attendu à cette situation, et maintenant, les deux Darks, ne pouvant plus être vaincus, semèrent la terreur. Benji et Siruis, ainsi que Shorin et Biggoron, s’opposèrent courageusement aux ennemis, pour protéger les innocents, mais ils ne pouvaient les tuer, car ils n’étaient pas leur double.

Ayant conscience que seuls Needa et Ryo pouvaient en venir à bout, Bugen Hagen, qui entretenait une relation amicale avec Zeus, le Dieu des dieux, le supplia de faire revenir les deux disciples à la vie. Il fallut l’intervention de Benji, qui était son petit-fils, pour finalement accepter la demande. Needa et Ryo furent les premiers de l’histoire à être revenus à la vie. Ils héritèrent d’une seconde chance, et aidés de leurs amis, ils affrontèrent les Darks, sans cesse plus puissants. Au terme d’un combat apocalyptique, les ennemis furent tués. La menace des Darks disparut enfin, mais en prit de nombreuses pertes innocentes.

Bien que le danger des Darks n’était plus, trois grands maîtres avaient laissé leur vie dans la bataille, et bien que la vie reprenait son cours, l’univers continuait son avancée dans les ténèbres.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:13 (2018)    Sujet du message: Les livres de Needa, Tome I

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le monde d'Yggdrasil Index du Forum -> Zone RP -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com