le monde d'Yggdrasil Index du Forum
 
 
 
le monde d'Yggdrasil Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le repaire des puissants

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le monde d'Yggdrasil Index du Forum -> Esper -> Le quartier des mages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Azaghal
Tavernier

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 34

MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 16:18 (2013)    Sujet du message: Le repaire des puissants Répondre en citant

Quelques heures après le rude combat mené dans les quartiers ouest, les deux compagnons de toujours, Needa et Azaghal se trouvait dans le quartiers des mages... Clopin-clopant, blessés, mais souriant et s'invectivant dès que possible. Chez les mages, Needa avait ses entrées et ils ne furent ni fouillés ni inquiétés, mais amené directement auprès d'un mage curateur... Normalement ces mages ne s'occupaient que d'autres mages où des riches et puissants d'Esper. Azaghal fut agréablement surpris de voir que la notoriété de Needa était grande de ce coté ci de l'océan.


Needa : Il ne faut pas traîner, on se fait recoudre et on file faire notre rapports aux mages...
Azaghal : Moins je les vois...
Needa : Peut être mais à moins que tu te sentes chaud pour arrêter tout ce merdier seul avec un cure dent et un bout de ficelle... Il va nous falloir de l'aide, et de la méchamment costaude. Vrai ou faux ?
Azaghal : Oui c'est vrai, mais...
Needa : Oui c'est vrai, donc j'ai raison, on leur en parle et on voit après !
Azaghal : Sauf si le soucis viens d'eux... Ils nous butent pour qu'on n'en parle pas, ils jettent nos cadavres dans les bas-fond et on sert de repas aux monstres...
Needa : Mouais... Je bosse avec eux depuis longtemps, je pense pas que ça vienne d'eux, en tout cas pas directement...
Azaghal : Tu es certain ?
Needa : Bon.... Les mages où les monstres au cure dent ? On tire à pile ou face où tu deviens raisonnable ?
Azaghal : Allons les voir alors... Mais une fois qu'on sera rafistollé.
Needa : Mais oui chochotte... A croire que c'est la première fois que tu saignes...


La conversation dura encore un long moment avant que le mage blanc n'ai terminé de les soigner. Ils n'étaient pas rétablis à 100% et garderaient des séquelles quelques jours, mais au moins ils ne se vidaient plus de leur sang. Une fois remis et opérationnels, des vêtements neuf leurs furent attribués, car il était hors de question d'être présentés aux puissants de ce monde en guenille.


Azaghal : Ca me fait penser que je suis content de ne pas avoir mis mon costume trois pièce... Bref... Tu penses que nous allons être reçu rapidement par les...


Un homme interrompit la conversation, s'inclina brièvement devant Needa et après quelques secondes d'hésitation devant Azaghal.


Homme : Les mages de la haute caste vous attendent Monsieur Needa, ainsi que votre... Compagnon.
Needa : Ouais je pense qu'on va être reçu rapidement...
Azaghal :...
Needa : Je t'avais dit que j'avais mes entrées non ? Je vais pas te demander à toi si tu connais le gratin d'Eliados... Un peu de confiance quand même !
Azaghal : C'est ce qui est bien avec toi... Pleins de surprises.


Les deux éternels gamins suivirent le laquais dans les couloirs pour déboucher dans une grande allée qui menait à un immense palais moderne. Les gens les saluaient sur leurs passage, visiblement par habitude et Azaghal s'en surprenait... Il n'était jamais venu dans le batiment réservé aux mages les plus influents de la « cité continent ».


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 16:18 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Dim 11 Aoû - 21:02 (2013)    Sujet du message: Le repaire des puissants Répondre en citant

Mais Azaghal n'était pas au bout de ses surprises, lui qui pensait enfin être arrivé à destination, mais il n'en était rien. Il le comprit lorsqu'il vit Needa quitter la salle majestueuse dans laquelle ils étaient, pour bifurquer dans une petite allée assez étroite. Les lieux fourmillaient de mages, mais pas seulement, il y avait également de nombreux mages guerriers, ceux faisant partis de l'élite de la caste guerrière. D'ailleurs, il y avait encore une sécurité à passer, mais encore une fois, la présence de Needa et du laquais, leur permirent de continuer leur chemin.

Ils marchaient déjà depuis de longues minutes, empruntant maintenant un long et étroit escalier, qui semblait mener très haut dans les cieux. Azaghal se demandait quand est-ce qu'ils arriveraient, mais voyant que Needa ne s'énervait pas, lui qui d'habitude s'impatientait très vite, s'arma de patience. Ils stoppèrent finalement leur chemin tout en haut des escaliers. Ils se trouvaient sur une petite plate forme, face à un mage, mais le plus surprenant est qu'il n'y avait absolument rien autour d'eux, seulement le vide, ou plutôt les nuages. Il ne fallait pas avoir le vertige.




Azaghal: Euh...c'est ici qu'on...


Needa: Patience, mon ami, encore un peu.


Le mage qui se trouvait sur la plate forme, sans même leur adresser une parole de politesse, se mit à réciter une incantation dans un langage mystérieux, magique, laissant exploser un jet de lumière, qui se dissipa quelques petites secondes plus tard.

Azaghal: Mais merde, c'est quoi...


Azaghal, énervé, arrêta net ses paroles lorsque sa vision redevint claire. Ce qui se dressa sous ses yeux, bien que réaliste, était absolument magnifique, un paysage onirique.




Needa: Mon ami, tu as devant toi la magnifique citadelle des hauts mages, la plus haute caste de leur race, mais également la plus haute caste d'Esper, et d'Yggdrasil par conséquent.


Azaghal contempla cette merveille quelques secondes. Durant sa très longue vie, il en avait vu des choses magnifiques, mais cela faisait tellement de temps que ses yeux n'avaient pas voir quelque chose d'aussi beau, que cela lui semblait comme une renaissance visuellement parlant. Needa le regarda, il comprenait parfaitement ce que son ami ressentait, car cela lui avait fait la même chose la première fois qu'il était venu en ces lieux. 

Needa: ça m'a fait le même effet la première fois, on est jamais habitué à de telles choses...et Dieu merci, autrement cela voudrait dire que nous sommes blasés.


Azaghal: C'est absolument magnifique, je n'ai pas de mot pour décrire les lieux, mais j'ai une question, où sommes-nous géographiquement parlant ?


Needa: La citadelle des hauts mages se trouve au-dessus des nuages, bien au-dessus. Le plus surprenant dans cette histoire, c'est qu'ils n'ont rien construit, ni créé. Ceci est l'oeuvre des Anciens. Les mages ont découvert les lieux il y a longtemps, et ils l'ont gardé secret depuis. Peu de monde n'en a connaissance, c'est un privilège pour toi d'être ici.


Azaghal: C'est donc ici que se prennent les décisions les plus importantes d'Yggdrasil. Les mages doivent vraiment avoir peur pour se cacher au-dessus des nuages. Ils doivent avoir beaucoup de choses à se reprocher.


Needa: Garde ton avis pour toi, on est pas venu pour ça. 


Azaghal: J'espère qu'ils nous prendront au sérieux.


Needa: T'inquiète pas pour ça, au pire je passerai outre.


Azaghal: Passer outre l'ordre des mages, si tu le dis, mais toute façon, ils n'ont pas le choix, il faut envoyer une armée pour contrer ces créatures. Tu vois, j'en ai rien à faire que les puissants soient massacrés, leur façon de traiter le peuple ou les gens d'Eliados me répugnera toujours, mais si ces créatures ne sont arrêtées, elles détruiront Esper, et je suis sûr et certain qu'elles trouveront un moyen de se rendre sur Eliados. Needa, tu dois les convaincre !


Needa: Ne t'inquiète pas, je t'ai dit que je gérai.


Azaghal: ça me fait toujours peur quand t'as l'air si sûr, généralement c'est qu'on fonce droit dans le mur.


Ils furent escortés ensuite par des mages guerriers, qui les firent pénétrer à l'intérieur de la cité. Azaghal ne put observer l'éblouissante architecture intérieur bien longtemps, car ils se retrouvèrent très vite dans une pièce, où quatre mages avaient l'air de les attendre. Ils étaient les grands mages d'Esper, chacun représentant un élément, le feu, la terre, l'eau et le vent. Leur vêtement était représentatif de leur élément, afin de les distinguer. Ils n'avaient pas de nom, seul le nom d'un élément leur était attribué.

Mage du feu: Nous vous attendions, prenez place.


Bientôt, ils se retrouvèrent tous autour d'une table, afin de discuter de la situation. Needa ne se fit pas attendre pour raconter toute son aventure, de A à Z, de son arrivé dans les quartiers ouest, de ses retrouvailles avec Azaghal, jusqu'à leur arrivée dans la citadelle des mages. 

Mage de l'eau: Si je comprends bien, tu veux envoyer une armée dans les quartiers ouest ?


Needa: Pas une armée, je veux vos meilleurs guerriers, l'élite des mages guerriers !


Mage de l'eau: Et qui nous protégera en l'absence de nos mages guerriers ?Esper doit être protégée, les criminels profiteraient de prendre d'assaut la cité si nos guerriers mages n'assurent plus la sécurité. 


Needa: Je ne veux pas tous vos mages guerriers, mais vos meilleurs mages guerriers, une centaine, pas plus. Leur magie est la meilleure arme face à ces créatures.


Mage de l'eau: Je ne sais pas trop, je...


Mage du feu: Nous devons y réfléchir, toutes nos décisions doivent être très réfléchies !


Azaghal ne disait rien, il se contentait de regarder son ami se débrouiller avec les quatre mages élémentaires, mais les négociations ne tournèrent pas comme prévues. Needa avait beaucoup de mal à se faire écouter, mais surtout comprendre. N'en pouvant plus, rageant intérieurement, Azaghal sorti de ses gonds.

Azaghal: MAIS PUTAIN, VOUS N'AVEZ PAS COMPRIS, SI VOUS NE FAÎTES RIEN, ESPER EST CONDAMNEE !CES CREATURES VONT BIENTÔT SORTIR DE LA PORTE DES TENEBRES ET SE REPENDRE DANS VOTRE SI PRÉCIEUSE CITE !ILS MASSACRERONT TOUT !Ecoutez-nous, ne soyez pas bornés, nous devons lancer une attaque contre ces créatures !


Mage du vent: Ne vous énervez pas cher Azaghal. Si nous lançons une attaque dans les bas-fonds, ces créatures ne seront pas vos seules ennemis. Nous ne voulons risquer une mort certain à nos guerriers !


???: Alors nous devons lancer une attaque là où personne n'est encore allé...la porte des ténèbres !


Tous les regards se tournèrent alors vers l'être qui avait prononcé ces paroles. Les mages élémentaires s'inclinèrent alors avec respect, tandis que Needa se tourna, sourire aux lèvres, vers Azaghal, qui reconnut là un très très vielle ami, un être qu'il n'avait revu depuis très longtemps, un temps lointain et oublié. 

???: Heureux de te voir Azaghal.


Needa: Je te présente la plus haute personne d'Esper, mais je pense que tu le connais, ah ah ah.


Azaghal: Mon Dieu, alors tu es toujours vivant...Nevius !


Revenir en haut
Azaghal
Tavernier

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 34

MessagePosté le: Mar 13 Aoû - 10:18 (2013)    Sujet du message: Le repaire des puissants Répondre en citant

L'ancien général, rien que cela... celui qui avait mené les troupes à la victoire contre les forces ténébreuses, à plusieurs reprises... Azaghal avait eu de nombreuses personnes qu'il considérait comme ses supérieurs directs... Mais ils les pensaient tous morts... Visiblement ils ne l'étaient pas tous...


Il ne put s’empêcher cependant de ressentir une pointe de déception en voyant cet homme qui avait toute sa sympathie et tout son respect... Cet homme qu'il aurait suivit jusque dans la bouche des enfers... Jadis. Désormais cet homme représentait le pouvoir en place, pouvoir qui le répugnait au plus haut point. Il s'inclina cependant devant lui, presque respectueusement, se promettant intérieurement de réfléchir à la situation à tête reposée et d'éventuellement revoir sa vision des choses...


Azaghal regarda les mages élémentaires avant de reposer son regard sur Nevius, il prit une grande respiration avant de lancer sa tirade.


Azaghal : L'heure n'est pas aux étreintes ni aux excès de nostalgie... Nous... Enfin pour le moment je dirais même plutôt : Vous avez un sérieux problème, un groupe de monstre mi-géant mi-loup à été anéantit dans le quartier ouest, un puissant mage semblait les commander... Il y a fort à parier que ça va être un bordel sans nom dans peu de temps.


Needa : Nous sommes tous d'accord... Une attaque derrière la porte des ténèbres... C'est visiblement là que tout le gratin des monstres se regroupe.


Nevius : Une équipe d'élite pour la première fois dans les ténèbres... Enfin c'est pas trop nouveaux pour nous finalement.


Azaghal : Il va nous falloir de l'équipement aussi... Enfin j'imagine que vous devez avoir des trucs puissants dans vos coffres...


Mage du feu : Euh … C'est que...


Nevius : Oui bien évidemment...


Mage du vent : Attendez, j'ai....


Needa : Bon alors il va falloir combien de temps pour organiser tout ça ?


Mage de la terre : Une chose tout de...


Nevius : 48h je pense...


Mage de l'eau : Écoutez nous...


Nevius+Aza+Needa : LA FERME !


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Mar 13 Aoû - 13:28 (2013)    Sujet du message: Le repaire des puissants Répondre en citant


Nevius était le plus puissant décisionnaire d’Esper, et cela se remarquait tout de suite, car nul ne contestait ses décisions, pas même les mages élémentaires. En quelques phrases seulement, la situation fut réglée, dans deux jours, une troupe d’élite pénétrera pour la première fois dans l’antre des montres, derrière la « porte des ténèbres », là ou jusqu’à aujourd’hui, personne n’y est allé, ou plutôt, où personne n’y est revenu.

Needa : Nous avons donc deux jours.

Mages du feu : Seigneur Nevius, le délai me semble…

Nevius : Le délai est déjà beaucoup trop long. Si l’invasion se produit, nous aurons vraiment du mal à la stopper. Il faut attaquer le plus vite possible, l’ennemi se prépare déjà.

Needa : L’ennemi est peut-être déjà prêt !

Nevius : Je ne pense pas Needa, autrement il aurait déjà attaqué. Mage du vent, vous avez deux jours pour former une troupe d’élite composée de vos meilleurs mages guerriers. Mage de la terre, je veux une centaine de chasseurs de monstres, de prime ou mercenaires.

Mages de la terre : Certains ne sont pas dignes de confiance.

Nevius : Je le sais, mais pour chasser des monstres, ce sont les meilleurs !Vous doublerez leurs gains pour cette mission, pour s’assurer leur loyauté. Mage de l’eau et du feu, vous vous chargez des équipements à fournir. Ne traînons plus, nous avons déjà assez perdu de temps.

Les mages s’exécutèrent immédiatement, quittant la salle. Par le passé, Nevius avait été un grand général de guerre, et cela se voyait pas son expérience à gérer des situations délicates. Il possédait un sang-froid à toute épreuve, trouvant des solutions dans les moments les plus difficiles. Il avait encore aujourd’hui fait preuve de toute son expérience.

Azaghal : Toujours efficace à ce que je vois. Alors comme ça c’est toi celui qui dirige Esper.

Nevius : Diriger est un bien grand mot. Le 99% de mon temps, ce sont les mages élémentaires qui dirigent et décident. Moi je n’interviens qu’en cas d’extrêmes urgences, un peu comme aujourd’hui.

Azaghal : Et es-tu au courant de ce que tes mages élémentaires font ?

Needa : Aza !

Azaghal : Laisse-moi Needa.

Nevius : Laisse-le Needa, il semble avoir gros sur le cœur. Exprime-toi mon cher ami.

Azaghal : Très bien, je vais dire le fond de ma pensée. La politique d’Esper est à vomir. Les inégalités dans la cité sont nombreuses, il n’y en a que pour les riches et les puissants. Leur façon d’utiliser la misère sur Eliados est des plus répugnantes. Vous utilisez les pauvres pour trouver vos cristaux d’énergie, en les payant bien trop faiblement. Sans parler du fait aussi que vous ne considérez en aucun cas Eliados. Vous laissez les habitants pourrir dans leur pauvreté ; vous laissez la criminalité là-bas impunis !Si c’est toi qui décide, comment tu fais à continuer à te regarder dans une glace ?

Nevius : Voilà qui est franc. La région d’Eliados est beaucoup trop grande pour être contrôlée, nous y sommes pour rien si elle est le repaire des bandits en tous genres.

Azaghal : Vous pourriez aidez les démunis au lieu de les utiliser !

Nevius : Nous ne forçons personne à travailler pour nous. Nous avons besoin de cette énergie, et certains en profitent également pour leur commerce, n’est-ce pas ?Mais tu as raison, nous les payons trop faiblement, et cela, je peux le changer. Tu me connais Azaghal, je ne suis pas un politicien, mais un diplomate, je délègue cela à mes mages élémentaires.

Azaghal : Tu devrais plus t’en soucier Nevius, tu es cloitré dans cette citadelle, mais tu devrais de temps en temps descendre de ton petit nuage pour aller voir ce qu’il se passe. La politique de l’Autruche n’a jamais été une bonne solution !Ça pue en bas, Nevius, ça pue vraiment la merde !Nous sommes amis depuis longtemps, tu dois me croire quand je te dis qu’il faut t’impliquer plus. Ne donne pas ta confiance aux mages ou aux puissants, certains n’en sont pas dignes.

Nevius : Je suis bien obligé de le faire, je ne peux pas diriger seul une si vaste cité !

Azaghal : Entoure-toi de gens de confiance, d’homme de bien, et tu verras, les choses changeront toutes seules. Mêles-toi au peuple d’Esper, sous anonymat, pendant quelques temps, et tu constateras les choses par toi-même. Les mages ne sont pas tous honnêtes et loyaux. Regarde cette histoire, ces créatures, ce mage qui les contrôle, il y a quelque chose de pas net du tout là-dessous.

Nevius : Que veux-tu dire ?

Azaghal : Mon instinct me dit que ça sent mauvais.

Nevius : Tout ce qu’on m’a rapporté, c’est que l’un de nos scientifiques, apparemment un mage comme vous le décrivez, a disparu, emportant avec lui de lourds secrets. On m’a dit qu’il avait volé de précieuses recherches.

Azaghal : Tu n’es donc au courant de rien. Intéressant…Certains doivent bloquer l’information. Mon petit doigt me dit que quand elle sortira au grand jour, ça va faire beaucoup de bruit. Il n’y a qu’une solution pour apprendre la vérité, capturer ce mage !Lui seul pourra nous apprendre la vérité.

Needa : Ouais, s’il essaie pas de nous tuer avant.

Azaghal : Il faudra essayer.

Nevius : Mon cher ami, j’ai pris notes de tout ce que tu m’as dit, je vais essayer d’être un bien meilleur dirigeant.

Azaghal : Nevius, je te remercie. Je n’ai rien contre toi, tu le sais, nous sommes amis, mais c’est parce que nous sommes amis que je me permets de te dire ça. Je sais que c’est pas évident, j’en suis conscient, tu n’es pas un chef d’état, tu es un guerrier, un général, ta place n’est pas parmi les politiciens, mais sur un champ de bataille.

Nevius : Mon ancienne vie me manque beaucoup. Des fois, je m’imagine tout quitter pour partir à l’aventure, loin de tout, loin de tous ces problèmes.

Azaghal : Esper, ou plutôt Yggdrasil a besoin de toi. Tu es un homme bon, il faut que tu restes au pouvoir.

Needa : Moi par contre, je ne vois pas ce qui a changé par rapport à mon ancienne vie ?

Azaghal : Toi t’es un cas à part, ta vie se résume à côtoyé la mort chaque jour, à croire que tu veux te suicider quotidiennement, ah ah ah !

Nevius : Ah ah ah, tu imagines, Needa en politique ?

Azaghal : Après deux heures, ce serait l’anarchie totale, ah ah ah !

Needa : Allez vous faire…

Azaghal : Te vexe pas, on rigole. Un peu d’humour pour détendre l’atmosphère ne fait pas de mal.

Nevius : Je vais venir avec vous pour la mission, je…

Azaghal : Nevius, il faut que tu restes ici, qui sait ce qu’il se passerait si tu n’étais pas là. Il faut rester en place.

Nevius : Qu’entends-tu par là ?

Azaghal : Si des informations te sont cachées, comme pour ce scientifique, il se pourrait que certains convoitent ta place.

Nevius : Je ne vais pas rester les bras croisés !

Azaghal : Nevius, fais-nous confiance, on se charge du succès de la mission. Si nous savons que tu es ici, on sera plus tranquille, car il nous faut quelqu’un pour assurer nos arrières, pour assurer le bon suivi de la mission.

Nevius : J’ai compris. Tu sais Azaghal, j’aurai vraiment besoin de quelqu’un comme toi à mes côtés. Tu sais toujours ce qu’il faut faire et tes idées sont très bonnes.

Needa : Pas toujours.

Azaghal : Ferme-là Needa !Je te remercie pour ton offre, et j’en prends note, mais cette vie n’est pas pour moi…du moins pas maintenant.

Nevius : L’offre tiendra toujours.

Needa : Et moi, on me propose rien ?

Nevius et Azaghal : Ah ah ah !

Les trois amis discutèrent encore quelques temps, ressassant quelques vieux souvenirs, parlant du passé, puis vint le temps de se séparer.

Nevius : Dans deux jours, tout sera prêt, d’ici là, faîtes ce que vous voulez. Je fais passer l’information pour qu’on vous laisse aller où vous voulez. Mais ne faîtes pas trop de grabuges, n’est-ce pas Needa ?

Needa : Pourquoi moi ?Je suis quelqu’un de respectable, je vais pas créer de problèmes, je sais me tenir !Bon, je me tire, faîtes ce que vous voulez, on se revoit dans deux jours !

Needa quitta alors la pièce, vexé des dernières paroles, laissant là ces deux amis, qui riaient. Ils avaient l’habitude de son comportement. Ils se quittèrent à leur tour, chacun vaquant à ses occupations.

[Comme ça chacun peut aller rp ailleurs, avant de reprendre cette mission^^]


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:08 (2018)    Sujet du message: Le repaire des puissants

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le monde d'Yggdrasil Index du Forum -> Esper -> Le quartier des mages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com