le monde d'Yggdrasil Index du Forum
 
 
 
le monde d'Yggdrasil Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les quartiers ouest

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le monde d'Yggdrasil Index du Forum -> Esper -> Les bas-fonds
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Dim 4 Aoû - 01:44 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

Les quartiers ouest



Les quartiers ouest sont ceux les plus reculés des territoires criminels, en accès direct avec les profondeurs des bas-fonds, où vivent les créatures hostiles d'Esper. Ces lieux sont plongés dans l'obscurité, la lumière du jour ne parvenant pas jusqu'ici. Ce quartier est généralement peuplé des bandits les plus dangereux, ceux recherchés ou dont la tête est mise à prix par les puissants d'Esper, qui profitent de la profondeur des lieux pour se cacher. Ce quartier est le plus hostile et le plus sombre, et par ce fait, les mages ne risquent que très rarement d'y envoyer des soldats. En temps normal, il n'y a aucune interdiction d'accès, mais depuis les derniers événements, ce lieu est en quarantaine, les entrées et sorties bloquées par des gangs locaux.


Comme convenu avec le tavernier Droel, Needa reçu l'autorisation de pénétrer dans le quartier exceptionnellement. On le laissa passer sans poser la moindre question. Personne ne contestait généralement les demandes de Droel. Lorsque Needa arriva dans les quartiers ouest, les rues étaient toutes désertes. Avec les dernières disparitions, plus personne n'osait sortir par peur de disparaître à leur tour.


*Par où commencer ?*


Il n'y avait aucun bruit dehors, le silence le plus total régnait dans le quartier. Needa ne savait par où commencer pour chercher quelques traces qui le mèneraient aux créatures. D'ailleurs, il ne savait même pas à quoi elles ressemblaient. Il faisait ses recherches un peu sauvagement, parcourant les rues de long en large, s'aventurant dans les ruelles les plus sombres, mais aucune trace de ce qu'il cherchait.


*Putain, mais où sont-elles ?Par une trace, rien !*


Il était pourtant tard dans la nuit, et c'était généralement à ces heures que les attaques se produisaient. Mais cette nuit-là, rien de suspect n'était à signalé. Mais Needa ne perdit pas espoir et il continuait ses recherches dans les endroits les plus sombres du quartier. 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 4 Aoû - 01:44 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Dim 4 Aoû - 11:05 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

Cette nuit-là, il n'y avait vraiment personne dans les rues, et toutes les lumières des habitations étaient éteintes, tous voulaient se faire discret. Même les rares commerces, qui en temps normal sont ouverts 24h/24, étaient fermés. Plus les heures passaient, et plus Needa perdait patience. Il avait horreur d'attendre. La patience n'était pas l'une de ces grandes qualités. Il commençait donc à s'impatienter. 


*Très bien, si c'est comme ça, j'ai pas le choix.*


Needa se mit alors à hurler.


"EH OH, IL Y A PERSONNE ICI !ALLEZ MES AMIS, C'EST LA FÊTE, FAUT SORTIR DE VOTRE CACHETTE !IL Y A DE LA CHAIR FRAÎCHE AU MENU !"


Le son de sa voix résonna fortement, son écho se répandant très loin dans les quartiers. Les habitants durent l'entendre, mais personne ne réagit. Il attendit cinq bonnes minutes pour voir ce qu'il se passerait, mais à son plus grand désespoir, il n'y eut aucune réaction, ni apparition de quoi que se soit. Dépité, il se mit alors à faire encore plus de bruit, frappant contre les murs à l'aide d'objet métallique, jetant des ordures au milieu des rues, tout ça dans le but d'attirer l'attention sur lui.


*Si après ça personne ne vient, je n'y comprendrai plus rien ?!*


Le silence le plus total fut la réponse aux bêtises de Needa, qui maintenant, était à court d'idées. Il ne savait plus quoi faire, et tel un enfant, il s'assit en tailleur au milieu de la rue. Il semblait boudé, déçu de ne rien trouver. Il se mit même à douter à la véracité de ces disparitions dans les quartiers ouest, mais se rappela qu'avant ces faits, il y eut de sauvages agressions dans la cité, parmi le peuple d'Esper. 


*Il faut que je me renseigne un peu plus, tout cela est très étrange. S'il y avait quelque chose ici, je l'aurai su, une créature me serait déjà tombé dessus.*


Bien qu'il y eut des agressions sauvages et terribles dans la cité, nul ne put réellement dire qui était le responsable. La ou les créatures n'avaient pas vraiment été aperçues. Les soldats, qui avaient repoussé le danger loin de la cité, n'avaient vu qu'une ombre à l'aspect menaçant, mais personne ne put dire de quoi il s'agissait vraiment.


*Rester ici ne m'apporterait rien de plus. J'ai l'impression que je pourrai faire la fête toute la nuit que rien ne viendra. Il y a sûrement quelqu'un là-haut qui pourra m'éclairer, je dois retourner aux quartiers des mages.*


Needa se releva et quitta les lieux sombres et peu accueillants des quartiers ouest, toujours dans plongés dans un silence inquiétant.


*S'ils se sont trompés de quartiers là-haut, ils vont m'entendre, j'ai horreur de me déplacer pour rien !*


Quelques petites minutes après le départ Needa, tapis dans l'ombre, une silhouette se dessina. Bizarrement, elle ne ressemblait en rien à une créature monstrueuse. Des yeux rouges perçants traversèrent l'obscurité. Il y avait quelqu'un ou quelque chose, qui avait observé Needa tout au long de son avancé dans les quartiers ouest, sans jamais intervenir. La silhouette à l'apparence humaine sortit enfin de l'obscurité. 





Un être aux allures inquiétantes et à la très imposante carrure sortir de l'ombre, marchant tranquillement au milieu d'une rue mal éclairée. Son regard était porté au loin, aux sorties des quartiers ouest dont venait de franchir Needa. Il avait observé ce dernier dès ses premiers pas dans ce lieu, jusqu'à son départ il y a peu. Il prononça quelques paroles avant de disparaître dans l'obscurité.


"Mon petit Needa, je n'allais pas risquer mes bébés cette nuit, tu n'attendais que ça. Mais ne t'inquiète nous nous reverrons très bientôt. Continus de chercher, cela te mènera à moi."


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 11:16 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant


Installés dans une auberge miteuse tout proche des quartiers ouest, Needa et Azaghal se préparèrent pour la longue nuit qui les attendait. Ils parlèrent longtemps d’un plan à adopter, et les deux amis n’étaient pas d’accord sur celui à mettre en place. D’ailleurs, ils n’avaient jamais été d’accord sur les stratégies de bataille, à se demander pourquoi ils partaient au combat ensemble.

Azaghal : Needa, tu es stupide ma parole !
Needa : Je comprends pas, tu veux quoi comme plan, on s’infiltre et on chasse. Je vois pas ce que tu veux faire d’autre ?
Azaghal : Réfléchis deux secondes !La nuit dernière tu n’as rien trouvé, et pourtant, tu étais le seul dans la rue, et donc celui qui aurait dû subir les attaques. Mais rien, rien ne t’es arrivé, comme si…
Needa : Comme si on m’attendait !
Azaghal : Des fois je te jure, tu me fais peur, tu serais, ou plutôt tu es le genre de type à tomber cent fois dans le même piège. Plus j’y pense, et plus je me dis qu’il y a vraiment quelque chose de louche. Je n’étais pas là, mais ce que l’on sait maintenant et les hypothèses que l’on peut en déduire, je pense que la nuit dernière, quelqu’un savait que tu viendrais, et c’est pourquoi personne ne t’a attaqué.
Needa : Pourtant je n’ai pas fait d’annonce officielle ah ah ah !

Azaghal mit une petite claque derrière la tête de son ami, qui se moquait de lui.

Azaghal : Espèce d’idiot, écoute-moi !Réfléchis deux secondes, si quelqu’un t’attendait, c’est que cette personne doit très bien connaître le fonctionnement des mages, leur façon de régler certains problèmes, et surtout, qui ils envoient pour ce genre de cas. Ce scientifique disparu, m’est d’avis qu’on le rencontrera tôt ou tard.
Needa : Le puzzle se met en place petit à petit. La classe Aza, la grande classe. T’as jamais pensé à devenir inspecteur ?
Azaghal : Pour le compte des mages ?Je déteste travailler pour qui que ce soit, et surtout pas pour les puissants d’Esper !Je suis bien dans ma vie actuellement, même si je t’avoue que l’aventure me manquait.
Needa : Après tout ça, pourquoi te joindrais-tu pas à moi, on pourrait former une équipe de chasseurs ?
Azaghal : Il est vrai que t’aurai vraiment besoin de quelqu’un qui élabore des stratégies. D’ailleurs je me suis toujours demandé comment ça se fait que t’es toujours en vie ?Non sérieux, j’ai jamais vu ça, une tête brûlée pareille ?!Moi je te dis, le jour où tu trépasses, offre un resto à ton ange gardien, il le mérite bien vu tout le boulot que tu lui donnes, ah ah ah !
Needa : Alors t’acceptes ?
Azaghal : Non.
Needa : Mais…
Azaghal : Je ne travaillerai pas pour les mages, et la traque aux monstres ne m’intéressent guère. L’aventure me manque, c’est un fait, mais je n’en ai besoin qu’à petite dose. Je ne suis pas comme toi, je n’ai pas besoin de frôler la mort tous les jours pour que je sois content, ah ah ah. Mais merci de ta proposition. Rien n’empêche que je vienne de temps en temps te filer un coup de main…enfin, si tu donnes de tes nouvelles de temps en temps. Sérieux, dix ans sans aucune nouvelle de toi, t’es vraiment asocial comme type toi !
Needa : J’ai le temps de penser à rien, désolé.
Azaghal : Ça ne te coûterait rien de passer de temps en temps à Eliados, tu sais que ma taverne t’es toujours grande ouverte. En plus, je pense que tu t’entendrais bien avec les clients réguliers du bar.
Needa : T’as raison, je tâcherai de venir de temps en temps.
Azaghal : Ah ah ah, je te connais, après notre enquête, tu vas encore t’embarquer dans des histoires abracadabrantes, et je te retrouverai trente ans plus tard à tabasser quelqu’un pour des informations, ah ah ah !
Needa : Ah ah ah, non non, je te promets, j’y penserai.
Azaghal : Bon, revenons à notre nuit. On va s’infiltrer discrètement dans les quartiers ouest, et étant donné que la nuit dernière il n’y a eu aucune disparitionsuite à ta présence, je pense qu’il y a de grandes chances qu’on assiste à des attaques cette nuit, mais le tout sera d’être discret. Tu me suis ?
Needa : Je te suis l’ami, on aura peut-être le fin mot de cette histoire cette nuit.
Azaghal : Finissons de nous préparer et allons-y !

Après quelques instants de préparation, les deux amis quittèrent l’auberge miteuse. Needa suivait Azaghal, qui connaissait bien les lieux pour y avoir fait quelques trafics, l’emmenant dans une ruelle sombre, pour être à l’abris des regards indiscrets, et surtout, pour passer outre les bandits qui gardaient les entrées des quartiers ouest.

Ils s’engouffrèrent alors dans des égouts. L’odeur et la saleté des lieux y étaient répugnantes, mais Needa et Azaghal ne s’en peignaient pas. Ils avancèrent dans une eau sale et inquiétante. Certains bruits, provenant de l’obscurité, étaient à glacer le sang. Après quelques minutes, ils furent soulagés de pouvoir enfin quitter les égouts. Ils étaient enfin dans les quartiers ouest, qui, comme la nuit dernière, étaient plongés dans un silence total, et personne ne se trouvait dans les rues.

Needa et Azaghal restèrent tapis dans l’ombre, à l’affut du moindre bruit suspect. Ils se chuchotèrent ensuite l’un à l’autre.

Needa : Séparons-nous. On couvrira un plus grand périmètre.
Azaghal : Je suis pas sûr que ce soit une bonne idée. L’ennemi peut être imprévisible.
Needa : Je sais, mais si on reste là, on a de grandes chances de ne rien trouver du tout. Si l’ennemi est comme tu me l’as décrit, alors il doit être sur ses gardes, et lui aussi doit être caché quelque part, attendant sûrement que les rues soient sûres pour passer à l’attaque. Prenons-le à son propre jeu !Si on fait le tour des quartiers chacun de notre côté, alors on pourra l’avoir ! Fais attention, si tu vois quoi que ce soir, tu m’attends, avec le temps, tu dois être tout rouillé, t’es sûrement plus dans le coup, ah ah ah !

Après cette petite provocation sur le ton de la plaisanterie, Needa et Azaghal se séparèrent, chacun menant son enquête, le plus discrètement possible, dans les quartiers ouest. Ils avançaient dans l’ombre, afin de ne pas être vu.


Revenir en haut
Azaghal
Tavernier

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 34

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 11:38 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

La discrétion, Azaghal ne s'inquiétait pas trop pour lui même, mais son compagnon était du genre camion de pompier avec la sirène bloqué au maximum... Non ce n'était pas si véridique que cela, il savait être discret... Tant qu'il y pensait et tant que rien ne se passait... Dès que du vilain serait en vue, il risquait cependant de foncer tête baissé vers le danger et les ennuis... Et donc finalement se séparer n'était pas une si mauvaise idée pour éviter de se faire remarquer.


*Pourquoi c'est maintenant que je me rend compte qu'on est pas passer prendre des armes dignes de ce nom chez Menfroid.... Je suis pas certain d'aller très loin sans armes... Enfin j'aurais toujours le poignard en cas de besoin... Il ne faudrait pas qu'ils soient trop fort ou trop nombreux...*


Azaghal n'était pas le guerrier d'antan, mais il n'avait pas perdu tout ses réflexes... Il était encore un combattant doué et rapide... Si seulement il avait une arme un peu plus imposante... Il commençait à sentir monté l'adrénaline, seul dans l'obscurité, dans les ruelles les plus mal-famés de la ville. Il n'aurait pas pu expliqué si le frisson qui lui passait dans le dos était de l’appréhension ou de l'excitation... Probablement était-ce les deux.


Il fouillait la zone qui lui était consacré avec soin, discrétion et rapidité... Pas âmes qui vive, même les rats semblaient avoir fuient le quartier, même les insectes se faisaient rare... Quelque chose d'étrange et de malsain était à l’œuvre ici... La seule chose de notable était cette odeur, dérangeante, une odeur qu'il connaissait mais qu'il n'arrivait pas à identifier...


*Needa... Je félicitais ton flair et ton instinct... Mais un enfant, même le ravi de la crèche aurait sentit qu'il se passait un truc pas joli-joli ici... Le moindre faux pas et on risque bien plus qu'une bonne gueule de bois.*


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 14:36 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant


Needa continuait d’arpenter les rues sombres des quartiers ouest, en prenant soin de ne faire aucun bruit, et surtout, de rester dans l’obscurité. Comme la veille, il n’y avait pas un chat dehors, ni même un seul bruit, mais il sentait que quelque chose rôdait ici. Il fallait traquer ce prédateur jusque dans les endroits les plus reculés du quartier. Bien que d’habitude il n’aimait pas du tout la discrétion, il savait quand même être silencieux et patient, même si c’était en de rares occasions.

Plus il s’enfonçait dans les profondeurs du quartier, et plus il se rapprochait des sous-sols d’Esper, ceux dont on dit qu’ils sont remplis de créatures de cauchemar. Nul ne s’aventure en ces lieux, pas même les redoutables guerriers mages, la plus haute caste guerrière de la cité. Aucun plan des sous-sols n’est connu, et partir à l’aventure en ces lieux serait des plus dangereux, même pour toute une garnison. Needa, bien que très intrigué par cet endroit, n’y a également jamais mis les pieds. Ses missions consistaient à anéantir des créatures qui se montraient hors des sous-sols, mais en aucun cas il devait les traquer dans leur antre.

Les quartiers ouest, l’endroit le plus reculé des bas-fonds d’Esper, avait la particularité d’être en contact direct avec l’entrée des sous-sols, que tous surnommaient simplement « la porte des ténèbres ». Needa continuait d’avance dans la plus grande discrétion, et bientôt, il se retrouva devant l’entrée des sous-sols.

Elle était surnommé la « porte des ténèbres », mais l’entrée des sous-sols donnait plus l’impression d’accéder à un lieu céleste.



C’était la première fois que Needa voyait l’entrée des sous-sols. Il resta un moment immobile, contemplant la beauté de la construction. Il pouvait sentir la magie qui imprégnait les lieux. Il y avait une force en présence qui dépassait toute logique, mais pour le moment, il ne cherchait pas à savoir d’où elle provenait. Il s’était rapproché des lieux, pour chercher la moindre trace laissée par la ou les créatures. Si elle venait de quelque part, c’était forcément par l’entrée des sous-sols. Il s’attela à la recherche d’indices qui le mèneraient aux créatures. C’est alors qu’il vit, à proximité de la « porte des ténèbres, de nombreux os éparpillés au sol. Il y avait quelque chose d’étrange, et c’est en analysant la forme de ces os qu’il comprit, avec effroi, ce qui s’était passé. Tous ces squelettes n’étaient autres que ceux des habitants des quartiers ouest. Le fait que les rues soient vides, qu’il n’y ait pas un seul bruit ou encore qu’il n’y avait aucune lumière émanant des habitations, tout cela s’expliquait enfin. Ils avaient tous été tués, ou plutôt, dévorés.

*Faut que je prévienne Aza, avant que…*

Needa entendit alors des os craqués derrière lui, comme s’ils se brisaient sous les pas de quelque chose. Puis, un grognement féroce, lui glaçant le sang dans ses veines.

*Et merde !*

Il se tourna lentement, et bientôt, il se retrouva devant une créature à la silhouette colossale, qui donnait l’impression d’être affamée. Elle ressemblait étrangement à un lycan, mais en beaucoup plus grand, beaucoup plus sauvages, de même que ses griffes et ses crocs étaient plus acérés.




 
La créature n’attendit pas longtemps avant d’attaquer. Elle bondit rapidement sur Needa, le projetant puissamment une vingtaine de mètres plus loin. Bien que sa carrure soit des plus imposantes, la créature était également très rapide. Elle n’attendit pas que Needa se remette de ses esprits avant de l’attaquer à nouveau, mais cette fois dans la ferme intention de le dévorer vivant. Lorsqu’elle se jeta à nouveau sur lui, d’une roulade rapide sur le côté, il esquiva la charge, sortit une lame de son fourreau, et la planta profondément dans le corps de la bête. Cette dernière hurla de douleur. Elle trouva cependant la force pour frapper la lame de Needa, la brisant en deux, et frappa ensuite le visage de ce dernier de ses griffes longues et acérées. Il fut à nouveau projeté sur plusieurs mètres, s’écrasant violemment contre un mur. La créature poussa alors un terrible rugissement.

*Saloperie de bestiole !*

Lorsqu’il se redressa pour se défendre, il n’avait maintenant plus à faire avec une bête féroce et affamée, mais une dizaine de créatures, qui l’encerclèrent.

"Quelle merde !"


Revenir en haut
Azaghal
Tavernier

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 34

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 17:22 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

Azaghal courrait à toute jambes, plus question de discrétion, d'obscurité ni de stratégie... Il courrait de toute la force de ses membres avec toute l'énergie dont il disposait... Il courait dans la direction de ce cris, ce grognement... Ce cris raviva certains de ses souvenirs, et il n'en fallait pas d'avantage à son esprit pour faire le lien avec l'étrange odeur omniprésente qu'il avait déjà sentit auparavant... Une odeur de sang séché dans de la fourrure... Comme dans son lointain passé dans la forêt...


*Aucun n'en à réchappé... Ils n'auraient pas fait l'erreur de recréer ce genre de monstres ici... Les mages sont vraiment les êtres les plus horribles de cette planète.*


Le cris venait de plus loin qu'il ne l'avait pensé, le monstre devait être bien plus imposant que ceux de ses souvenirs... Il devait être énorme... Mais Azaghal ne pensait déjà plus aux dangers qu'il encourait, il pensait à son compagnon.


*Encore foutu dans une merde noir... Et moi avec !*


Enfin il apercevait les silhouettes... 11 créature dont une déjà blessée... Il eu juste la présence d'esprit nécessaire pour se dissimuler derrière un bâtiment avant que l'une d'entre elle ne se retourne... Il avait envie de foncer dans le tas, mais une mort glorieuse ne valait pas une victoire, même de justesse... N'en déplaise aux guerriers ne jurant que par l'honneur.


Il n'avait que le poignard de Needa, qui semblait être robuste et aiguisé... Tant mieux. Il le prit dans la main droite et garda le fourreau dans la main gauche... Une grande respiration lui fut nécessaire pour reprendre complètement ses esprits et son courage avant de jeter un œil au coin du bâtiment... Ils n'avaient pas fait mouvement, preuve qu'ils ne l'avaient probablement pas repéré...


Needa était sérieusement en difficulté, il regardait autour de lui, se demandant quant et où allait venir le prochain coup lorsqu'il vit, ainsi que l'ensemble des créatures présente, un des monstres remuer dans un gargouillement étrange.


Une pointe de lame avait apparut brièvement sur son torse, disparaissant aussitôt... l'ombre qui l'avait frappé en plein poumon avait déjà bondit en arrière et se tenait avec un poignard ensanglanté hors de prix à la main.


Azaghal « P*TAIN DE BOR*EL DE M*RDE !!!! C'EST QUOI ENCORE QUE CE PLAN FOIREUX NEEDA ! C'était quoi le plan B déjà ?»


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 8 Aoû - 11:54 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant


Azaghal, qui avait surgit de nulle part, et frappé une créature de sa lame, se retrouva côte à côte avec Needa. Le monstre, qui avait été poignardé en plein poumon, s’effondra au sol, sans vie. Azaghal avait toujours été d’une précision chirurgicale, ne laissant pratiquement jamais l’occasion à son adversaire de se relever. Grâce à lui, il n’y avait maintenant plus que dix créatures, toutes affamées.

Needa : J’ai bien cru que tu t’étais perdu, j’ai failli attendre !

Azaghal : On est pas dans la merde maintenant, alors c’est quoi le plan B ?T’en as un, ou ton intention était juste de foncer dans le tas tête baissée, parce que tu vois, c’est pas la meilleure solution !

Needa : Je pense que nous n’avons pas trop le temps pour les reproches. Qu’est-ce qu’on fait ?

Azaghal : C’est toi le chasseur !

Needa : D’habitude il n’y a pas autant de créatures.

Azaghal : Non mais j’y crois pas !?

Une seconde créature s’effondra à cet instant sur le sol. C’était celle qui avait été transpercé par la lame de Needa.

Needa : Quelle résistance, c’est impressionnant !Ma lame était couverte d’un poison mortel. Elle a mis du temps avant de mourir.

Azaghal : Ça ne change pas grand-chose, on est toujours en infériorité, et vu ton état, ce n’est pas bon signe !

Les créatures grognèrent de plus en plus fort, et ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’elles ne se lancent sur leur proie.

Needa : T’as une arme Aza ?

Azaghal : Ton poignard, mais vu sa portée, je n’ai pas trop le choix, c’est le corps à corps ou la fuite !

Needa : Reste derrière moi !

Needa portait un petit sac, collé à son dos, d’un cuir brun magnifique. Il plongea sa main dedans pour y ressortir une arme à feu, ressemblant fortement à un pistolet. Azaghal semblait reconnaître cette arme au vue de l’expression de son visage.

Azaghal : Tu l’as toujours ?

Needa : Tu crois quoi, que je chasse des monstres aux proportions gigantesques simplement armé d’une épée ou de mes poings, ah ah ah ?Les choses ont changé !

Cette armée appartenait à l’ancien monde. C’était un objet d’une valeur inestimable, des plus précieux. Cette arme avait la particularité de posséder le pouvoir des éléments. Il y a très longtemps, Needa l’avait volé à son propriétaire, mais ceci était une autre histoire, un temps temps.

Deux créatures bondirent sur les deux aventuriers, et Needa, aussitôt, poussa Azaghal, se mettant devant lui, pour le protéger. Pointant son arme sur les bêtes féroces, Il déclencha un pouvoir de glace, qui gela instantanément les ennemies. Les créatures se brisèrent en plusieurs morceaux lorsqu’elles atteignirent le sol. Les sept autres monstres attaquèrent à leur tour. Needa réussit à en tuer encore trois, montrant une très grande dextérité dans le maniement de son arme, malheureusement, elles étaient trop nombreuses et trop rapides pour qu’il puisse tous les éliminer.

Une créature bondit sur lui et le projeta très violemment contre un des murs qui entourant la « porte des ténèbres ». Sous la puissance du coup, Needa perdit son arme, qui tomba au sol. Azaghal voulut s’en emparer, mais une créature lui fit face, et d’un coup de griffes, il tomba par terre. Elle tenta alors de le mordre au visage, mais de ses deux mains, il réussit à la tenir à distance en les lui mettant sur la gorge. Il tenta de la repousser, mais elle était très puissante.

Quant à Needa, il était mal en point, car deux créatures lui sautèrent dessus, alors qu’il reprenait tant bien que mal ses esprits. Il n’avait plus d’arme pour se défendre, seulement ses poings, ce qui n’était pas très bon signe. Il avait un petit avantage, car grâce à sa petite taille, il était une cible moins facile à frapper. Il réussit à esquiver une attaque, se défendant d’un puissant coup de pied à l’arrière du genou de la créature. La précision du coup était parfaite, la jambe du monstre se plia en deux, l’obligeant à poser un genou à terre. Il envoya alors un terrible crochet au visage de son ennemi, mais la créature ne bougea pas d’un seul centimètre. Elle poussa un rugissement terrible avant de lui asséner un coup de griffes terrible, qui le sonna grandement.

Azaghal voyait son ami en grande difficulté, et tenta de se sortir de sa situation des plus délicates. Les crocs de la créature étaient bientôt sur lui, car il n’arrivait bientôt plus à la tenir à distance. Il remarqua alors à côté de sa tête, un os très pointu, celui d’une jambe, brisée en deux. D’un geste très rapide, il réussit à s’en emparer et le planta sans hésiter dans l’œil de son ennemi, rugissant de douleur. Il se redressa, et poignarda la créature en plein cœur, à l’aide de sa petite lame, la tuant sur le coup. Sans plus attendre, il lança son poignard en direction de Needa, sur le point de se faire dévorer. Celui-ci transperça la gorge d’une créature, coupant ainsi toutes ses voies respiratoires. Elle tomba au sol, suffoquant, comme cherchant son souffle, et mourut. Mais Azaghal se trouvait maintenant sans arme, et comprit qu’il se trouvait en grand danger quand il vit l’un des deux derniers monstres se précipiter sur lui à vive allure.

Needa, lui, fut griffé au ventre par son dernier assaillant, mais réussit à rouler sur le côté pour éviter un deuxième coup de griffes, qui l’aurait à coup sûr éventré. Lui aussi n’était plus armé.


Revenir en haut
Azaghal
Tavernier

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 34

MessagePosté le: Jeu 8 Aoû - 17:06 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

Il n'y avait plus que deux monstres, indemnes, alors qu'eux étaient blessés et sans armes... Needa perdait du sang d'un peu partout et Azaghal avait une plaie superficielle au niveau du torse, et probablement quelques côtes cassées. Il n'avait pas la solide constitution de son compagnon et il le savait.


*Au moins les poumons n'ont visiblement pas étés touchés... Pourvu que ça continue comme ça...*


Le monstre avançait vers lui en courant sur ses quatre pattes, il n'eut qu'une demi seconde pour réagir et sauta sur le coté, évitant ainsi la gueule du monstre mais pas son épaule qui le percuta de plein fouet pour l'envoyer valser quelques mètres plus loin.


Needa avait réussi à se relever lorsqu'il entendit le bruit et aperçu le vol plané de son ami... Il voulait courir à son secours, mais il avait un toutou à mater avant ça... Et il était blessé, assez salement d'ailleurs. Il réussit à esquiver l'attaque suivante en sautant en arrière mais il lui fallait un angle d'attaque valable, une faille... Il pensa à quelque chose... Risqué mais il n'avait pas bien le choix. Il surprit son adversaire en lui sautant dessus, contre toute attente et réussi à le déstabiliser l'espace d'une seconde, il ne lui en fallait pas d'avantage pour se ruer vers le pistolet et n'eut que le temps de se retourner dans son élan pour tirer sur la dernière créature... Mais le monstre était en pleine course et lui retomba violemment dessus, morte mais pesante...


Avec ses blessures et le poids du monstre, il n'arriva pas à se dégager aussi rapidement qu'il le voulait et entendait les cris du dernier monstre encore sur pied... Il tourna la tête et remarqua son ami qui brandissait un fémur humain, son bras gauche pendait mollement et du sang coulait de son épaule... Needa essayait de dégager son bras qui tenait le flingue pour sauver son compagnon et rageait de ne pouvoir y arriver...


Azaghal tenait à distance le loup-homme avec de plus en plus de difficulté, son bras droit n'était plus aussi rapide et précis qu’auparavant... Mais sa ruse n'avait pas déclinée elle ! Il sauta en avant et après une roulade approximative réussit à parer l'attaque du monstre avec son arme improvisée... Tout en lui perforant le cœur avec le poignard qu'il tenait dans la main gauche.


Il laissa tomber le corps du monstre, n'ayant pas la force de le retenir... Puis jeta un œil vers Needa qui lui fit un petit sourire en coin, malgré la douleur les deux compères semblait presque joyeux...


Needa : Je l'avais pas encore vu la technique : « Oh mon dieu je ne peux pas me servir de mon bras gauche... Je suis vulnérableuuuh » Et chopper la dague pendant la roulade... Du grand art.
Azaghal : Si tu n'avais pas lâcher ta pétoire... J'aurais pas eu à faire tout ça... C'est pas comme si j'avais fait exprès de me faire blesser... Besoin d'un coup de main ?
Needa : Disons que... C'est un peu lourd quand même ces machins.
Azaghal : T'en avais déjà vu des aussi gros ?
Needa : On en parle quand je serais plus dessous si tu veux bien ?


Une fois Needa dégagé, il se releva pour évaluer la situation. Les blessures d'Azaghal semblaient moins nombreuses et moins profonde, mais il en était davantage affecté, Needa quant à lui ne respirait pas la santé mais tenait sur ses deux jambes sans trembler.


Azaghal : La prochaine fois on réfléchit à un plan B Ok ?


Revenir en haut
Needa
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 224
Localisation: Yggdrasil

MessagePosté le: Jeu 8 Aoû - 23:40 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

Needa et Azaghal avaient réussi à mettre en échec les onze créatures, mais non sans mal. En effet, ils étaient tous deux blessés, et des soins importants s'imposaient. Durant ces dix années, Azaghal ne s'était trop entraîné, voir pas du tout, et il avait souffert de cet affrontement. Needa avait également été malmené, mais il ne semblait, du moins extérieurement parlant, pas plus affecté que cela. Il était déjà sur pieds, et avaient repris tous ses esprits.


Needa: Tu te sens comment l'ami ?


Azaghal: Je me sentirai mieux après des soins. Tu en as aussi besoin, t'es pas beau à voir. 


Needa: On verra ça plus tard.


Azaghal: On a besoin de soins maintenant.


Needa: On se soignera chez les mages, leur magie est...


Azaghal: Je vais pas chez les mages, j'ai aucune confiance en eux !


Needa: Je dois y faire mon rapport, et de toute façon t'as pas le choix, vu ton état il te faut des soins rapides. A part ça, même si j'ai trouvé que tu manquais un peu de pratique, tu as toujours cet instinct guerrier qui m'impressionne tant !La façon que tu as d'économiser les coups pour en placer des meurtriers, ça m'impressionnera toujours !


Azaghal: Et toi t'es toujours aussi robuste à ce que je vois, mais j'espère que toutes tes missions se passent pas comme ça, je plaindrai ton médecin, ah ah ah !


Needa: Ah ah ah, non, normalement c'est un chouilla moins risqué ah ah ah !


Azaghal: Sale con va, la prochaine fois on établit un plan B, voir C ou D !


Needa: Ah ah ah, cette fois je te le promets, ça m'a trop plus d'avoir été charcuté comme un vulgaire morceau de viande !


Azaghal: Alors on va chez les mages ?Qu'est-ce que tu vas leur dire ?


Needa: Je vais y faire mon rapport et après, on verra ce qu'ils en pensent. Ils auront sûrement des répondes concernant ce scientifique disparu.


Azaghal: Je ne sais pas si t'es trop prudent de parler de lui.


Needa: Fais-moi confiance. Là-bas, je connais, c'est mon milieu. Bon, allons-y, on va finir par se vider de notre sang ah ah ah !


Needa et Azaghal s'apprêtèrent à quitter les lieux, quand il y eut une explosion à proximité, qui les emporta dans son souffle. Ils s'envolèrent littéralement, projetés sur plusieurs mètres. Ils s'écrasèrent ensuite violemment au sol. Au vue de leur état, ils souffrirent beaucoup de leur chute, mais grâce à leur détermination guerrière, ils résistèrent à sombrer dans l'inconscient. Ils se redressèrent très vite, leurs réflexes de défense prenant le dessus sur la douleur, et virent face à eux, un être à l'imposante stature, armé d'une lourde épée à forme de crucifix.





Needa: Bordel t'es qui toi ?


???: Alors voici le célèbre chasseur Needa, je suis heureux de te rencontrer. Et Azaghal, le grand tavernier de ce monde. 


Azaghal: Tu ne me rappel personne, et je n'oublis jamais un visage. Qui es-tu ?


Needa: T'as intérêt à parler, et vite !


???: Je ne viens pas me battre contre vous.


Needa: Tu te fous vraiment de ma gueule !


???: Mon attaque n'avait pas pour but de vous tuer, autrement vous seriez déjà morts.


Needa: Viens te battre, et on verra qui...


???: Je ne vais pas me risquer à une confrontation directe avec vous, vous venez de terrasser onze de mes créatures.


Azaghal: ça veut dire, ça veut dire qu'il y en a d'autres ?


???: Derrière ce portail magique, cette "porte des ténèbres", il y en a bien plus que vous ne pouvez imaginer, ah ah ah. Fuyez Esper tant qu'il est encore temps, autrement je serai sans pitié.


Needa: C'est donc cela ton plan, envahir Esper et massacrer ses habitants !


Azaghal: Tu es le scientifique disparu, n'est-ce pas ?


???: Demandez aux mages, ils vous raconteront tout. Vous avez repoussé mes créatures, mais bientôt, par cette porte, elles déferleront sur Esper et tous ceux qui seront sur leur passage seront anéantis !


Needa: Tu crois vraiment que je vais te laisser partir sains et sauf ah ah ah !


Needa se précipita vers le mystérieux inconnu, pour le stopper, mais ce dernier déclencha un sort magique, un jet de lumière puissant, qui aveuglèrent les deux aventuriers. Lorsque tout se dissipa, il n'y avait plus personne, l'inconnu avait disparu.


Azaghal: Si je m'étais attendu à ça ce matin, quand je t'ai proposé de t'accompagner dans ta mission ?!Faut vraiment que je pense à ne plus traîner avec toi !


Needa: Azaghal, ne perdons pas de temps, nous devons partir prévenir les mages, la catastrophe est proche !Il reviendra bientôt, mais il va avoir une surprise !


Azaghal: T'as déjà un plan ?Dieu sait...


Needa et Azaghal quittèrent ensuite les lieux pour les hautes sphères d'Esper. Une menace réelle planait sur la ville, et si, comme l'inconnu l'avait dit, des milliers de créatures s'apprêtaient à attaquer la cité, alors il fallait agir vite...très vite !


[prochain poste au quartier des mages^^Je te laisse commencer, je finirai lundi à mon retour]


Revenir en haut
Shôgetsu Hira
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2013
Messages: 13
Localisation: Clamart

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 04:13 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

Shôgetsu se dirigeait vers les quartiers Ouest.Il venait d'obtenir l'autorisation de passage grâce à Droël,le patron du bar du même nom.Selon ce dernier,le coin était très dangereux,notamment depuis le passage de ce fameux Needa et son ami Azaghal,le tavernier,avait été agressés par 11 créatures sanglantes,démoniaques,puis,par un homme,prétendant être le maître de ces créatures.L'homme les aurait expédiés si il avait engagé le combat,ce qu'il n'avait,bien heureusement,pas fait.Comment Shôgetsu savait ceci?Il était parti voir à la Guilde des Mages,pour s'y engager et il avait eu,en tant que Nouvelle Recrue,droit à un compte rendu de cette fameuse mission qui avait presque tourné au fiasco.Dans les couloirs,il avait vu deux hommes se parler et y avait tout de suite reconnu les deux héros du moment,Needa et Azaghal.


~Flash back~

Shôgetsu : Messieurs Azaghal et Needa,je présume?
Needa : Oui,c'est nous.Pas d'autographes,petit.
Shôgetsu : Cela tombe bien,je n'en ai pas envie.J'ai entendu une rumeur comme quoi,vous chercheriez un équipier pour former une équipe de chasseurs.Je suis actuellement en train de chasser des Primes dans le quartier Ouest,mais une fois ceci terminé,je suis entièrement dévoué à vous.
Needa : Je vais y réfléchir...Ton nom,que je puisse consulter ton dossier,puisque tu viens de t'engager,je suppose?
Shôgetsu : Oui.Hira,Shôgetsu Hira.
Needa : Shôgetsu Hira,hein?Très bien,je te recontacterais.
Shôgetsu : Merci,au revoir.Au revoir,Tavernier Azaghal.
Needa et Azaghal : Au revoir.

~Fin~

Shôgetsu se rapprochait des quartiers Ouest.La nuit était noire de jais,presque brillante alors qu'il n'y avait que très peu d'étoiles.Suiryukirin établit une connexiin mentale avec son ami :
-Suiryukirin : Je sens qu'on arrive pile au bon moment.Il va se passer quelque chose à Esper,et dans peu de temps.Mon ami,on va avoir du boulot.
Shôgetsu : J'te l'fais pas dire...J'ai hâte que Needa me recontacte.
-Te fais pas d'illusions.Il dit ça mais à ses yeux t'es qu'un débutant.Si tu espères vraiment avoir ta chance,il vaut mieux déjà commncer par réussir nos captures.Comme celle de ce soir.De qui s'agit-il?
-Un elfe douteux,qui trafique des substances illicites et rackette les rares passants.Il se nomme Dryx.Une idée pour le plan à adopter?
-Niveau physique il est comment?
-Il doit être assez musclé et sa peau a des reflets bleus.Il agit plutôt en général au milieu de la nuit,c'est à dire dans 10 minute.Il est recherché pour 5000 E$perias.
-Un bon petit pactole quand même.On vise les 100000 E$. et on arrête la chasse,du moins celle à la prime?
-Ca devrait aller.En attendant,toujours pas d'idées?
-On pourrait le leurrer avec l'un de tes clones d'eau...Niveau mental il est intelligent?
-Bof,c'était déjà pas Einstein,mais avec les trucs louches qu'il consomme,il doit être un peu bizarre.Ouais,le coup du clone d'eau,ça pourrait marcher.
-Bon,on va tenter ça.

Il entra dans le quartier Ouest,et se tapit dans l'ombre des ruelles.Le Requin Humain progressait en silence dans les ruelles,cherchant à entendre quelque bruit suspect.Il entendit d'un coup un coup (XD jeu de mots pourri)sourd et un cri étouffé.Aaah,quand même,cela devenait intéressant.Il passa par l'extérieur de la ruelle et voyait en dehors du quartier.Quelques centaines de mêtres plus loin,il voyait l'auberge d'Azaghal.Il continua sa progression,puis il entendit une voix grave,dont il saisit quelques mots :
???-T'as intérêt...donner les E$perias...avant jeudi...Sinon...tabasse.

Ok.Ben il avait l'air sympa...Shôgetsu attendit que la victime soit partie pour invoquer son clone.Le clone alla d'une démarche peu rassurée,pour jouer le jeu dans la ruelle.
Ils aperçurent alors Dryx.
Dryx : Tiens,mais c'est ma nuit de chance.

Il saisit le clone par la gorge et dit :
Dryx : T'as intérêt à me ramener 1000 E$perias d'ici à jeudi sinon je te tabasse à mort.

Pendant ce temps,Shôgetsu passait dans la ruelle d'après et lorsqu'il arriva en bas,il regarda dans la direction de Dryx qui ne pouvait pas le voir car de dos.
Il se terra dans l'ombre et rampa,dos au mur.Il se cacha derrière une grosse poubelle et attendit.Lorsque le gros elfe eût terminé de secouer le clone,et qu'il allait le jeter par terre,le leurre disparut dans un nuage de fumée.Ne comprenant pas,il vit devant lui une ombre,mais avant qu'il ait pu faire quoi que ce soit,Shôgetsu le frappait avec le plat de l'épée,qui s'était élargie.
L'elfe fut projetée loin dans la ruelle.
Dryx : Tu cognes dur mais tu vas morfler.

Il fonça sur le jeune Hira qui para l'énorme poing grâce à son épée.Mais l'elfe frappa ensuite par en-dessous et atteignit le menton de Shôgetsu.Celui-ci s'envola sur dix mètres.Il se releva,la bouche en sang,et un sourire aux lèvres.
Shôgetsu : Ok...

Il sprinta sur le gros elfe qui tenta un direct,mais Shôgetsu n'avait pas l'intention de frapper.
_________________
Salut,je suis un jeune rôliste et je débute ma carrière.Je suis heureux de m'inscrire sur Yggdrasil.Je me proposais aussi que vous pourriez soutenir mon forum Kiribati no Souijiuu si je soutiens le vôtre.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Shôgetsu Hira
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2013
Messages: 13
Localisation: Clamart

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 04:35 (2013)    Sujet du message: Les quartiers ouest Répondre en citant

(Pardon double post,mais bug de ma DS,je pouvais pas écrire plus)

Il planta son épée dans le sol,prit son envol grâce à l'élan,et rebondit sur le mur et en retombant,il tourna sur lui-même et donna un gros coup de pied dans le visage de l'elfe qui cogna contre le mur.Il mit un coup dans le plexus solaire,puis un dans le vessicule biliaire.Normalement,l'elfe ne pourrait pas se relever.Mais sa constitution très solide encaissa facilement.Il saisit la jambe de Shôgetsu et le projeta loin en l'air.Mais le jeune Hira avait plus d'un tour dans son sac.Il activa son Aquasurf et fonça sur l'elfe.L'elfe se prépara,mais soudain,autour de lui,tout,devint bleu,et il se retrouva écrasé sous des tonnes d'eau.Du moins,il crut.C'était en fait le Genjutsu (L'illusion) de Shôgetsu.Il ne vit donc pas venir le coup de poing de Shôgetsu.Pourtant,autant dire qu'il le sentit,car il remonta toute la ruelle et alla s'écraser dans un mur.Mais il tenait toujours debout.Il frappa le sol et un gros tremblement secoua la ruelle.Shôgetsu l'évita,mais prit une pierre dans la tête,gentil cadeau de Dryx.Il saignait du nez,de la bouche et au-dessus de l'oeil.
Shôgetsu : Tu l'auras voulu.
Dryx : Haha,qu'est-ce que tu vas faire,avec ton eau minable.
-Je vais faire ça : CRÊTE TSUNAMI!!!

Une énorme vague verticale fila droit dans l'elfe et Shôgetsu surfa vers lui et lui assena un énorme coup de pied tourbillonant qui envoya l'elfe s'écraser à terre.Dryx s'écrasa et emporta la terre avec lui en rampant tant la puissance de l'impact était grande.Le géant elfe lutta,lutta,mais finit par tomber dans le coma,et Shôgetsu le saisit dans une prison d'eau,puis dit à son épée :
-Bon boulot pour ce soir,Suiryu,bon boulot...

Il s'en alla vers le quartier des Mages.

(Forcément c'est pas long,c'était censé être la fin du premier post DSL )
_________________
Salut,je suis un jeune rôliste et je débute ma carrière.Je suis heureux de m'inscrire sur Yggdrasil.Je me proposais aussi que vous pourriez soutenir mon forum Kiribati no Souijiuu si je soutiens le vôtre.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:22 (2018)    Sujet du message: Les quartiers ouest

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le monde d'Yggdrasil Index du Forum -> Esper -> Les bas-fonds Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com